Trump booste la mode, mais "se retire" du mannequinat

Donald Trump (au centre) entouré de ses enfants Donald Junior, Tiffany et Ivanka ainsi que son épouse Melania à sa gauche. ©REUTERS

La Trump Organization abandonne le mannequinat pour se concentrer sur ses autres activités. En parallèle, les ventes des produits Ivanka Trump ont flambé en 2016.

Après avoir cédé la société qui gérait le concours de beauté Miss Univers, "la Trump Organization a décidé de quitter l'activité de mannequinat. Même si nous avons connu des années de succès, nous nous concentrons sur le coeur de nos activités dans l'immobilier, le golf et la croissance rapide de notre division hôtelière", a indiqué un porte-parole lundi.

Il n'a pas précisé exactement quand la société Trump Model Management, créée en 1999, allait effectivement fermer ses portes. Elle figurait toujours lundi dans la liste des groupes mis en avant sur le site de la Trump Organization, même si le dernier tweet posté par l'entreprise remonte au 22 mars.

2016, année sombre pour le mannequinat

Selon le Washington Post, la société était en déliquescence depuis 2016 et la montée en puissance de la campagne présidentielle qui a vu plusieurs de ses mannequins faire défection. Certaines, comme Maggie Rizer, ont cité ouvertement le message politique du candidat Trump comme la raison de leur départ. Deux responsables de l'agence très respectés dans le monde de la mode ont aussi plié bagages ces derniers mois, créant leur propre agence et emmenant avec eux une partie des mannequins, sans qu'on sache exactement combien restaient encore.

L'activité de mannequinat passait pour l'une des activités chères au milliardaire devenu président. Sa femme Melania est un ex-mannequin, de même que sa fille Ivanka, désormais conseillère de son père à la Maison Blanche.

2016, bonne année pour la mode

A côté de son rôle de conseillère, sa fille Ivanka continue à gérer sa marque de vêtements et accessoires. Et 2016 a même été une très bonne année pour elle. Les ventes de ses produits ont bondi de près de 61%Le chiffre d'affaires généré par les produits Ivanka Trump est ressorti à 47,3 millions de dollars au cours de cet exercice 2016/17, contre 29,4 millions au cours de l'exercice précédent.

1,97%
La marque Ivanka Trump ne représente que 1,97% des revenus totaux de G-III Apparel Group Ltd.

G-III Apparel, qui dispose également des licences pour les marques Calvin Klein, Tommy Hilfiger ou encore Levi's et Karl Lagerfeld, ajoute que la griffe Ivanka Trump fait partie des trois principales marques ayant contribué à une hausse de son bénéfice opérationnel. Celui-ci s'est élevé à 840,9 millions de dollars lors de cet exercice, contre 836,8 millions un an plus tôt. La marque Ivanka Trump ne représente toutefois que 1,97% des revenus totaux de G-III Apparel Group Ltd.

Ces chiffres ne couvrent que la période de février 2016 au 31 janvier 2017, qui correspond à l'exercice fiscal 2016/17 et ne portent que sur les ventes aux grossistes, précise la société dans un document adressé au gendarme de la Bourse américain, la SEC. Ils n'incluent donc ni les ventes au détail (en magasins) ni le mois de février, au cours duquel les enseignes américaines Nordstrom et Marcus Neiman Marcus ont retiré de leurs magasins les vêtements et accessoires Ivanka Trump, sous la pression d'un appel au boycott du site "Grab your Wallet".

Cette décision avait déclenché une polémique, une proche conseillère de Donald Trump allant même jusqu'à appeler en direct à la télévision à aller acheter ces produits, ravivant au passage les soupçons de conflits d'intérêts entre les affaires de la famille Trump et la Maison Blanche.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés