Trump cible les pays "trichant" pour exporter plus vers les USA

©Bloomberg

La guerre commerciale lancée par Donald Trump va se dérouler sur plusieurs fronts allant de la Chine au Mexique en passant aussi par l'Europe, mêlant protectionnisme et mesures fiscales destinées à favoriser les exportateurs américains.

Vendredi, le président Trump a signé deux décrets visant à s’attaquer à certaines causes du déficit commercial américain. La mesure intervient une semaine avant la rencontre entre lui et son homologue chinois, Xi Jinping, prévue les 6 et 7 avril en Floride.

Il n’y aurait, selon Washington, aucun lien entre les deux événements. Mais jeudi, Trump avait tweeté qu’il s’attendait à une rencontre "très difficile" avec Xi, citant notamment les déficits commerciaux des Etats-Unis…

Dans son premier décret, le président US demande au département du Commerce de dresser une liste des exportations, produit par produit, de leurs principaux partenaires commerciaux vers le marché américain. L’objectif est de voir dans quelle mesure certains de ces exportateurs tricheraient en pratiquant, par exemple, du dumping social, et d’autres, seraient tout simplement plus compétitifs que les producteurs américains.

Trump veut aussi que son administration passe en revue les règles de l’OMC et analyse l’impact réel des accords commerciaux passés par les Etats-Unis. Ce travail d’enquête devrait durer 90 jours et se terminer à temps pour le lancement des négociations entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique sur l’avenir de l’accord Alena.

Le deuxième décret vise à s’assurer que les sanctions anti-dumping et anti-subsides à l’exportation imposées par les Etats-Unis soient effectivement payées.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés