Les mauvais élèves étrangers bientôt recalés

©EPA

La délivrance de visas étudiants sera désormais conditionnée à de bonnes notes en secondaire pour les étudiants qui viennent d'en dehors de l'Europe.

Désormais, les résultats du secondaire seront pris en compte dans l’obtention par les étudiants étrangers de leur visa. C’est ce qu’a annoncé Theo Francken dans De Morgen. Le secrétaire d’État à l’Asile et la Migration entend lutter contre les abus: "Nous constatons que les étudiants originaires de pays en développement considèrent parfois leur visa comme une possibilité d’émigrer définitivement dans notre pays".

Les résultats du secondaire seront pris en compte dans l’obtention du visa.


Les visas en question ne concernent pas tous les étudiants étrangers; seuls ceux qui résident hors de l’Espace économique européen (EEE) ont besoin de l’obtenir. La prise en compte des résultats scolaires n’est pas nouvelle. La loi permettait déjà de refuser ou de retirer un titre de séjour si l’étudiant "prolonge excessivement ses études et ne démontre pas suffisamment de progrès".

Les Camerounais visés

Début 2017 le secrétaire d’État déplorait déjà les candidatures falsifiées provenant du Cameroun. Aujourd’hui, il met de nouveau le sujet sur la table. En 2017, le Cameroun était le pays le plus demandeur avec 1.973 demandes introduites (sur 11.652 demandes au total). C’est aussi celui qui essuie le plus grand nombre de refus. 826 demandes ont été refusées, principalement au motif d’avoir fourni de faux diplômes.

En avril 2018, Theo Francken avait inauguré le "Campus Belgique" au Cameroun. Un institut chargé de passer au crible les candidats à l’obtention du visa. Un dispositif jugé insuffisant au vu de ses récentes déclarations.

Lire également

Publicité
Publicité