Green Propulsion ressuscite l'Impéria

Une partie du grand public a encore en tête l’archétype d’une voiture électrique poussive, avec une autonomie de quelques dizaines de km à peine. Une entreprise belge vient démentir ces a priori, et de quelle manière! En ressuscitant une des marques nationales mythiques, Imperia, et en proposant un véhicule qui s’invite sans vergogne dans la catégorie des Porsche et autres Ferrari.

Créée en 2001, Green Propulsion est une spin off de l’Université de Liège. L’ULg offre d’ailleurs encore aujourd’hui son expertise scientifique lorsqu’un équipement très spécifique est nécessaire à l’étude d’un phénomène particulier.

Green Propulsion est un centre de recherches, qui n’a donc pas pour vocation de produire des voitures en série, mais bien des prototypes. Ses clients sont souvent des constructeurs automobiles, qui confient à la société liégeoise la construction de quelques voitures, et qui sur cette base prendront éventuellement la décision de produire en série.

Un kart en 2001, une Kangoo hybride en 2003, un bus en 2009… Les modèles se sont succédé, au gré de l’avancement de la technologie et de l’intérêt grandissant des constructeurs.

Green Propulsion en bref

Siège social: 20 avenue Pré-Aily, 4031 Angleur

Gérant: Yves Toussaint

Emploi: 13 employés

Récemment un grand groupe français (dont Green Propulsion ne peut dévoiler l’identité mais qu’on reconnaîtra aisément!) a ainsi fait de l’électrique sa politique pour l’avenir, convaincu des capacités de l’électron après avoir confié la préparation de plusieurs prototypes à Green Propulsion.

Aujourd’hui, l’actualité c’est Impéria, la marque belge qui, avec Minerva, marqua les années 20 et 30. Alors que son concurrent imposait des voitures de luxe du gabarit Rolls Royce, Impéria y ajoutait la sportivité, avec notamment la mythique victoire au Grand Prix de Francorchamps de 1922.

Les designers de Green Propulsion ont repris des éléments stylistiques des années 30, dans une carrosserie moderne. Mais c’est bien sûr la motorisation qui est totalement innovante. La voiture propose une autonomie conséquente en électrique pur, avec un système "plug in", c’est-à-dire rechargeable sur le réseau. Et c’est l’ordinateur de bord qui choisit à tout moment la meilleure combinaison entre le moteur thermique essence de 1600cm3 et l’électrique pur, basé sur les nouvelles générations de batteries au lithium.

En annonçant un prix de 89.950 Euros, la société a déjà récolté quelques commandes fermes, mais la plupart des clients potentiels attendent bien naturellement de pouvoir faire un tour dans la voiture, ce qui est prévu pour l’été 2011. Les bienheureux auront ainsi le double plaisir de rouler propre, en bénéficiant d’une technologie bien de chez nous. Ils seront sans doute les premiers au monde à passer de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes… et dans une voiture électrique!

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés