Le Groupe Terre redonne vie aux objets

Terre donne une seconde vie aux vêtements.

Le Groupe Terre fait à présent partie du paysage. Ses camions parcourent inlassablement les routes du pays, au nord, au sud, à Bruxelles. La population fait souvent appel à ses collaborateurs lors des déménagements, pour se débarrasser d’objets considérés comme "en fin de vie". Mais selon quels critères atteint-on cette fameuse "fin de vie"? Notre société moderne a grand appétit, et tend à écourter les cycles, pour favoriser la consommation.

Le Groupe Terre voit les choses avec plus de recul. Chez lui, les vêtements sont lavés, triés, revendus sous un label vintage dans la boutique de Mons (Carnaby Street, 54-56 rue de la Coupe). Les cartons et papiers sont transformés en plaque d’isolants destinés au marché de la construction. Le reste est recyclé.

Ceci dit, la véritable originalité de Terre n’est pas son activité, mais son organisation. La société fonctionne comme une coopérative, selon le principe de la gestion participative. Tous les membres du personnel qui en font la demande peuvent faire partie de l’assemblée générale (66 employés sur 286). Le vote se fait à main levée, comme dans une démocratie directe. C’est là que sont élues les équipes dirigeantes et que sont pris les choix stratégiques importants, notamment en termes d’investissement. Et comme toute bonne démocratie commence par la connaissance de l’autre et du monde, des séances de formations-informations sont organisées très régulièrement, histoire de ne pas " voter idiot ".

Réinsertion

Terre en bref

Année de création: 1949

Nombre de travailleurs:
284 répartis dans 6 entités

Siège social: Terre Asbl, 690 rue de Milmort, 4040 Herstal

Sièges d’activités: 690 rue de Milmort à Herstal, 45, 4e avenue à Herstal, 14 rue Demblon à Vivegnis, 32 rue de la Station à Fontaine-l’Evêque.

Comme on peut s’y attendre, le groupe est très attentif au choix des employés, pour qui la fonction occupée chez Terre fait partie d’un programme de réinsertion au sens large. Il s’agit souvent de DEDP (Demandeurs d’emploi difficiles à placer), qui ont trouvé chez Terre un havre, une famille. Des personnes au parcours compliqué, qui n’ont pas pu terminer leurs études secondaires, et que la vie a ballottées. Jusqu’au jour où elles ont trouvé leur emploi, un jour que beaucoup décrivent comme "le premier jour du reste de ma vie".

Terre est aussi attentif aux enjeux environnementaux. Et comme "charité bien ordonnée commence par soi-même", le groupe a mis au point son propre service d’entretien de sa flotte, avec recyclage des consommables. Mieux: une boîte de vitesse qui calcule en permanence le rapport le plus économique en terme de consommation a été placé sur les véhicules.

La prochaine fois que vous croiserez un camion aux couleurs du Groupe Terre, vous pourrez vous dire: "et en plus ils consomment moins que les autres".Un groupe rentable et en expansion constante qui prouve, à ceux qui auraient tendance à l’oublier, que ce n’est pas le produit qui constitue le centre de l’économie mais bien l’être humain qui le consomme, le produit… ou le recycle. 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés