L'EI encerclé par l'armée irakienne à Mossoul

©AFP

IL ne resterait que 300 combattants de l'EI à Mossoul. Les forces irakiennes décrivent d'intenses combats avec les jihadistes retranchés dans la vieille ville.

 "La résistance (des jihadistes) est farouche parce que c'est leur dernière place forte". "Ils n'ont plus rien à perdre", explique le général Abdel Ghani al-Assadi, un commandant des forces du contre-terrorisme.

©AFP

L'armée irakienne ditavoir achevé l'encerclement des combattants de l'organisation Etat islamique retranchés dans la ville de Mossoul. Cet encerclement a été rendu possible par la capture du quartier d'Al Chifaa, situé le long de la rive occidentale du Tigre. Huit mois après le début de l'offensive pour reprendre la  deuxième ville d'Irak, les forces gouvernementales, qui reçoivent un soutien crucial de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis, ont lancé dimanche derniers l'assaut contre la vieille ville pour chasser les jihadistes de leur dernier grand fief urbain dans le pays.

©AFP

L'armée irakienne estime à 300 au maximum le nombre de combattants de l'EI encore retranchés à Mossoul, sur les quelque 6.000 qui contrôlaient la ville au début de l'opération de reconquête il y a neuf mois.

Mais d'après les Nations unies, quelque 100.000 civils seraient toujours pris au piège dans ce dédale de ruelles étroites très densément peuplé où la progression des forces irakiennes devra sans doute se faire maison par maison.

©AFP

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés