L'Etat islamique perd sa capitale syrienne

©AFP

La ville de Raqa, dans l'est de la Syrie, était un symbole du large territoire occupé par les djihadistes de l'Etat islamique ces dernières années. Elle vient d'être libérée par les Forces démocratiques syriennes ce mardi.

Nouveau symbole dans l'avancée des troupes syriennes et irakiennes à la lutte avec les djihadistes de l'Etat islamique depuis plusieurs années. Après avoir repris plusieurs grandes villes des mains des hommes de Daesh ces dernières semaines, c'est cette fois le véritable bastion de l'EI qui vient de tomber.

©AFP

"Les djihadistes du groupe Etat islamique ont été totalement chassés de la ville de Raqa dans l'est de la Syrie", affirme ainsi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), milices arabo-kurdes qui affrontent les djihadistes à Raqa depuis juin dernier, ont hissé ce mardi leur drapeau à l'intérieur du stade de la ville, qui constituait avec l'hôpital un des derniers bastions de l'EI dans la ville qui était considérée comme sa capitale en Syrie.

"Les Forces démocratiques syriennes sont parvenues à capturer le stade municipal (dans le centre-ville) après y avoir pénétré et ratissé la plupart du secteur", a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH, précisant que "la plupart des jihadistes s'étaient rendus".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content