La Turquie va "bientôt" combattre l'EI en Syrie

Mevlut Cavusoglu, ministre turc des Affaires étrangères. ©AFP

La Turquie va bientôt lancer une "lutte d'envergure" contre le groupe Etat islamique (IE) dans le nord de la Syrie, après avoir bombardé quasi-exclusivement des positions kurdes en Irak depuis deux semaines.

La Turquie va "bientôt" commencer à combattre le groupe Etat islamique dans le nord de la Syrie, a déclaré son chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu, lors d'une rencontre avec son homologue américain John Kerry en Malaisie.

"Actuellement, avec les Etats-Unis, nous entraînons et équipons l'opposition modérée et nous allons aussi démarrer notre combat contre Daech, bientôt, et de manière efficace", a assuré le ministre qui était brièvement interrogé par un journaliste en marge des réunions annuelles de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (Asean) auxquelles participent de nombreux autres pays.

"Ensuite, ce sera plus sûr pour les opposants modérés qui combattent Daech sur le terrain", a-t-il ajouté.

 

©REUTERS

Pendant ce temps, la Turquie est toujours occupée à lancer des attaques aériennes contre la rébellion kurde du PKK.


Les deux ministres se sont rencontrés dans un hôtel de Kuala Lumpur, en marge d'un sommet régional sur la sécurité organisé par l'Asean.

♦ Le contexte. Les Etats-Unis encouragent depuis longtemps la Turquie, allié historique, a accentuer la lutte contre le groupe Etat islamique (appelé aussi Daech), ce qu'Ankara s'était montré réticent à faire jusqu'à peu.

Cette position a changé après des attaques mortelles sur le sol turc, dont certaines ont été attribuées à l'Etat islamique (EI).

Déjà des raids. Depuis, la Turquie a mené une série de raids aériens, indiquant qu'elle ciblait des militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans le nord de l'Irak, ainsi que des jihadistes de l'EI.
Mais des observateurs affirment que les combattants du PKK ont été beaucoup plus souvent visés par les attaques aériennes que l'EI.

En juillet, Ankara a annoncé qu'elle autoriserait des avions militaires américains à lancer des attaques contre des jihadistes de l'EI depuis Incirlik, une base aérienne dans le sud de la Turquie.

Cette initiative a marqué un accroissement significatif du rôle de la Turquie dans sa lutte contre les militants de l'EI, qui ont saisi de larges territoires en Irak et en Syrie.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect