1

Découvrez les meilleurs fonds belges

©Dries Luyten

Les quotidiens économiques L’Echo et De Tijd ont décerné hier leurs Awards aux meilleurs fonds du marché belge et ce, pour la 21e année consécutive. Nous avons décerné 18 Awards, dont 14 à des fonds et 4 à des gestionnaires.

Remporter un Award n’est pas donné à tout le monde. Au total, 1.140 fonds ont été pris en considération pour l’attribution de nos prix. Les fonds devaient être enregistrés en Belgique et faire partie d’une des catégories pour lesquelles nous décernons des récompenses. C’est dans les "fonds d’actions européennes" que la concurrence a été la plus forte (avec 223 fonds), tandis que dans le segment des fonds d’épargne-pension et celui des fonds d’actions belges, les candidats étaient les moins nombreux (15 fonds dans chacune de ces catégories). Pas moins de 58 sociétés de gestion étaient en compétition pour obtenir un Award global.

1.140
Pas moins de 1.140 fonds enregistrés en Belgique ont été pris en considération pour l’attribution des Awards.

Fonds d’actions

Les Awards décernés aux fonds d’actions sont répartis entre deux catégories: les fonds quantitatifs gérés sur la base de modèles mathématiques (les "quants") et ceux qui sont gérés sur la base de l’analyse fondamentale et de rencontres régulières avec le management des entreprises. La bataille entre les deux écoles continue de faire rage.

Vector Asset Management fait partie du premier groupe. Avec Vector Navigator, la société de gestion a obtenu l’Award du meilleur fonds d’actions internationales. Pour opérer leur sélection, les gestionnaires se basent sur l’analyse de 3.000 actions. "Les recommandations d’analystes font partie de nos principaux paramètres. Mais nous sommes moins focalisés sur les conseils ‘strong buy’ que sur l’évolution de ces conseils, par exemple, de ‘sell’ à ‘reduce’. Ces informations sont très intéressantes, explique Werner Smets, qui insiste sur le fait qu’il connaît très bien les actions qu’il achète. Nous effectuons également un contrôle qualitatif des actions sélectionnées par notre modèle mathématique. Mais nous ne réalisons pas d’analyse fondamentale approfondie et nous ne visitons pas les entreprises." Un des avantages de la gestion quantitative réside dans les coûts salariaux: seules trois personnes s’occupent de Vector Navigator. Le fonds est arrivé premier parmi plus de 190 fonds d’actions internationales.

La bataille continue de faire rage entre la gestion quantitative et la gestion traditionnelle des fonds d’actions.

Autre grand gagnant belge dans le secteur "quant": DPAM Capital B Equities US Dividend, dans la catégorie actions américaines. Son gestionnaire, David Bui, a battu 114 concurrents. Ses analyses sont basées sur le rendement du dividende, technique qui semble avoir fait ses preuves au cours des cinq dernières années. Ce fonds de Degroof Petercam Asset Management vient de l’écurie Degroof. Pour rappel, la fusion des deux sociétés de fonds a rapproché un gestionnaire essentiellement quantitatif (Degroof) et un gestionnaire traditionnel (Petercam)."Le meilleur de deux mondes", avait déclaré l’an dernier son patron, Jan Longeval.

Avec Schroder ISF Euro Equity, vainqueur dans la catégorie actions européennes, nous nous trouvons dans la catégorie des fonds gérés sur la base de l’analyse fondamentale approfondie des entreprises. "Pour nous, il est essentiel de bien connaître les sociétés. Nous avons facilement accès à leur management. Ensuite, nous essayons d’être à la fois pragmatiques et contrariants", explique le lauréat, Martin Skanberg. Ce Suédois se trouve à la tête du fonds depuis 13 ans.

Avec les fonds KBC Institutional Fund Belgian Equities et KBC Institutional Fund Euro Equity Small & Medium Caps, KBC rafle deux prix dans la catégorie actions. Dans la catégorie actions belges, KBC remporte même l’argent et le bronze également avec respectivement KBC Equity Flanders et KBCEquity Belgium. Ces fonds, tous trois gérés par Bart Daenekindt, ont réalisé ces cinq dernières années un return annuel moyen de 20 à 22% en se focalisant sur les small et mid caps.

Templeton Frontier Markets Fund est sans conteste le fonds le plus exotique parmi les lauréats. Comme son nom l’indique, il investit dans des pays "frontaliers" des grands marchés émergents. En 2016, le fonds a par exemple pris des positions sur des pays comme l’Arabie Saoudite et l’Egypte, difficilement accessibles aux investisseurs. La recherche de ces plus petits marchés de croissance a sans aucun doute été la meilleure stratégie de ces cinq dernières années. En fin de classement des 85 fonds de marchés émergents concurrents, on retrouve les fonds BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine), qui ont été un moment très à la mode.

Fonds obligataires

Pour la troisième année consécutive, Kempen (Lux) Euro Credit Fund remporte la mise parmi les fonds d’obligations d’entreprises. L’obtention des précédents Awards a attiré de nombreux investisseurs vers ce fonds, ce qui a porté le montant d’actifs sous gestion à 1,8 milliard d’euros. Dans ses prévisions,le gestionnaire Alain Van der Heijden, qui a prisla relève de Richard Klijnstra l’an dernier, met en garde contre le prix élevé des obligations d’entreprises. Un commentaire que nousentendons rarement de la part d’un gestionnaire de fonds. La société de gestion de fonds londonienne Schroder est une seconde fois récompensée avec son fonds Schroder ISF Euro Bond. Les trois gestionnaires utilisent habilement le réseau mondial d’obligations de Schroder (148 spécialistes en obligations qui gèrent ensemble 115 milliards d’euros).

Jim Leaviss se trouve depuis 1999 à la tête du M&G Global Macro Bond Fund. Il ne cache pas sa crainte d’une remontée de l’inflation et des taux, et il s’y prépare. Le gestionnaire brésilien de NN Emerging Market Debt (devises fortes), Marcelo Assalin, lauréat dans sa catégorie, estime que la solution en matière d’obligations doit être recherchée sur les marchés émergents. Actuellement, les gestionnaires optent de préférence pour les obligations libellées en devises fortes, comme le dollar et l’euro, plutôt qu’en monnaies locales.

Fonds mixtes

Depuis quelques années, les fonds mixtes sont les chouchous des investisseurs belges. Nous accordons ici des Awards dans deux catégories: les fonds mixtes à risque neutre (les actions représentent entre 25 et 60% du portefeuille) et les fonds flexibles (les actions représentent entre 0 et 100% de la sélection). Dans la première catégorie, c’est MercLin II Sicav Patrimonium qui remporte la palme, juste devant NN Patrimonial Balanced. Le fonds lauréat de la société anversoise Mercier Vanderlinden a profité l’an dernier des nombreuses et importantes corrections boursières pour augmenter systématiquement la part des actions de 40 à 55%. Dans la seconde catégorie, nous retrouvons Vector Asset Management sur la plus haute marche du podium. Et ce n’est pas un hasard. Le portefeuille de Vector Flexible est en effet identique à celui de Vector Navigator (vainqueur dans la catégorie actions internationales), mais il vend par ailleurs des futures sur le MSCI World. Conséquence: une partie du portefeuille n’est plus impactée par les fluctuations boursières, ce qui confère au fonds un profil plus défensif. "Nous n’excluons pas de renouer à l’avenir avec les obligations. Mais à l’heure actuelle, cela n’a aucun sens étant donné le niveau des taux", explique le gestionnaire Werner Smets, qui a travaillé dans le passé comme macro-économiste (service d’études) et comme micro-analyste d’entreprises (KBC Asset Management) chez KBC.

Les fonds d’épargne-pension font également partie des fonds mixtes. Le gestionnaire Bart Van Poucke remporte un prix pour la cinquième année consécutive, cette fois avec le fondsMetropolitan-Rentrastro Growth. Il remporte la palme juste devant Belfius Pension Fund High Equities.

Awards globaux

La société de gestion néerlandaise Robeco remporte le Super Award, décerné au gestionnaire qui affiche les résultats les plus réguliers avec l’ensemble de ses fonds. La maison est dirigée depuis septembre dernier par le Belge Gilbert Van Hassel. Comgest, le gestionnaire français, obtient pour la troisième fois consécutive le prix du meilleur gestionnaire de fonds d’actions. Quant à Degroof Petercam Asset Management, il obtient la palme du meilleur gestionnaire de titres à rendement fixe.

Meilleurs gestionnaires

Super Award L'Echo De Tijd: Robeco

Actions: Comgest

Obligations: Degroof Petercam Asset Management

Fonds avec protection de capital: KBC Asset Management

Fonds d'actions

Actions internationales: Vector Navigator

Actions européennes: Schroder International Selection Fund Euro Equity

Small & mid caps européennes: KBC Institutional Fund Euro Equity Small & Medium Caps

Actions américaines: DPAM CAPITAL B Equities US Dividend

Actions des marchés émergents: Templeton Frontier Markets Fund

Actions belges: KBC Institutional Fund Belgian Equity

Fonds obligataires

Obligations diversifiées en euro: Schroder International Selection Fund Euro Bond

Obligations d'entreprises en euro: Kempen (Lux) Euro Credit Fund

Obligations internationales diversifiées: M&G Global Macro Bond Fund

Obligations des marchés émergents: NN (L) Emerging Markets Debt (Hard Currency)

Fonds monétaires en euro: KBC Institutional Investors Short Term 1

Fonds mixtes

Fonds mixtes avec risque neutre: MercLin II SICAV Patrimonium

Fonds mixtes avec risque flexible: Vector Flexible

Fonds d'épargne-pension: Metropolitan-Rentastro Growth

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content