Milquet veut un fichier européen des passagers aériens

©BELGA

La fusillade au Musée juif de Bruxelles ravive l'intérê pour des mesures très fermes de contrôle, notamment vis-à-vis des personnes de retour en Europe après avoir combattu en Syrie.

L'arrestation de Medhi Nemmouche, soupçonné d'être l'auteur de la fusillade au Musée Juif de Bruxelles, après un cavale dans plusieurs pays, plaide pour la mise en place d'un fichier européen des passagers aériens, a affirmé lundi la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet, dans Matin Première (RTBF).

Interrogée sur le suivi de Mehdi Nemmouche, qui semble avoir échappé à la surveillance des services de renseignement européens, Mme Milquet estime impératif de faire adopter un "passenger name record" (PNR), comme l'ont fait les Américains après le 11 septembre 2001. Ce programme de collecte de données des passagers aériens continue de susciter une forte opposition en Europe. Après une décennie de palabres, le Parlement européen a fini par approuver en 2012 un accord sur la collecte de données des passagers européens voyageant aux Etats-Unis, mais l'adoption d'un programme similaire en Europe reste bloquée. Une proposition de directive a été rejetée en 2013.

"Je peux comprendre (...) les belles idées de protection de la vie privée, mais nous n'en sommes plus là", a déclaré à ce sujet Mme Milquet.

Une réunion de concertation entre pays européens affectés par le retour de djihadistes radicaux de Syrie est prévue mercredi à Luxembourg, en marge du Conseil Justice et Affaires intérieures.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés