Publicité

L'Onu veut un plan de relance pour les pays en développement

©AFP

Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a adressé une lettre en ce sens aux dirigeants du G20, ont indiqué ces responsables.

NATIONS UNIES, 25 mars (Reuters) - Les Nations unies ont appelé les Etats membres du G20 à adopter lors de leur sommet du 2 avril à Londres un plan de soutien de 1.000 milliards de dollars aux pays en développement, ont rapporté mercredi des responsables de l'Onu.

Le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon, a adressé une lettre en ce sens aux dirigeants du G20, ont indiqué ces responsables.

Ban devait évoquer ce plan mercredi avec le Premier ministre britannique Gordon Brown, en visite au siège new-yorkais des Nations unies.

Il est cependant encore incertain que ce plan recueille l'approbation des chefs d'Etat et de gouvernement du G20. "Nous craignons que cela ne devienne une question politique", a déclaré un responsable de l'Onu qui a tenu à conserver l'anonymat. L'Onu craint notamment des divisions entre les membres européens du G20.

Les sources interrogées ont précisé qu'un quart des fonds devrait être affecté aux pays les plus pauvres, et un autre quart aux investissement les plus importants, notamment les projets d'infrastructures, dans le but de stimuler la croissance économique.

Les 500 milliards restants devront servir à combler les déficits de trésorerie et à maintenir les échanges commerciaux, ont-elles ajouté.

La majeure partie de ce plan de relance pourrait passer par les canaux de financement déjà existants, en particulier la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et les projets de développement de l'Onu.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés