Publicité

Le Japon plaidera pour une réforme de la régulation financière

©AFP

Cette prise de position intervient après des initiatives récentes de l'administration américaine destinées à encourager la réforme du système financier, alors que Washington insistait jusque-là sur la nécessité de nouveaux plans de relance économique.

(afp) - Le Premier ministre japonais Taro Aso a déclaré vendredi qu'il plaiderait pour une réforme de la régulation financière lors du sommet du G20 la semaine prochaine à Londres.

"Nous devrons souligner que les fondements du Fonds monétaire international (FMI) sont fragiles et que nous devons créer des régulations et une supervision financière", a déclaré M. Aso au Parlement.

Cette prise de position intervient après des initiatives récentes de l'administration américaine destinées à encourager la réforme du système financier, alors que Washington insistait jusque-là sur la nécessité de nouveaux plans de relance économique.

Jeudi, le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, a présenté devant le Congrès un projet de réforme de la régulation financière aux Etats-Unis, et mardi, le président Barack Obama a appelé à une supervision internationale accrue.

Les dirigeants américains ont tenté d'aplanir les divergences avec l'Union européenne (UE), apparues ces dernières semaines avant le sommet des chefs d'Etat des pays industrialisés et émergents du G20 le 2 avril à Londres.

Washington avait agacé les Européens il y a quelques semaines en appelant le G20 à soutenir de nouveau massivement la demande en 2010, comme c'est prévu aux Etats-Unis.

Pour les pays de l'UE, soucieux de contrôler leurs déficits budgétaires, le sommet devait porter en priorité sur la réforme de la régulation financière.

Le ministre japonais des Finances, Kaoru Yosano, avait déclaré à la mi-mars que le G20 devait s'engager sur des plans de relance plutôt que sur une révision de la régulation financière, s'alignant déjà alors sur la position américaine.

En février, le Japon a annoncé un prêt de 100 milliards de dollars au FMI pour soutenir les économies des pays émergents frappées par la crise économique mondiale.

Le G20 regroupe les grands pays industrialisés du G8 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie, Japon et Russie), l'Union européenne (UE), ainsi que l'Afrique du Sud, l'Arabie saoudite, l'Argentine, l'Australie, le Brésil, la Chine, la Corée du Sud, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique, la Russie et la Turquie.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés