Les procès Roundup ont déjà coûté 2,213 milliards à Bayer

©REUTERS

Racheté en juin dernier par le chimiste allemand Bayer, Monsanto a déjà fait perdre 2,213 milliards de dollars à son nouveau propriétaire en raison des procès intentés contre son Roundup.

Trois premiers procès ont déjà coûté 2.213.000.000 de dollars d'amendes à Bayer . Sa capitalisation boursière a par ailleurs fondu de près de 50%, passant de 101 milliards d'euros en juin 2018 à 55 milliards ce mardi en cours de séance, moins que les 56 milliards dépensés pour l'achat de Monsanto. Et la série noire risque de ne pas s'arrêter là. 13.400 procès autour de Monsanto et de son herbicide phare, le Roundup, sont en attente d'une décision. 

Retour sur les trois jugements qui secouent Bayer. 

Première condamnation à 78 millions

En août 2018, un premier procès condamne Bayer à verser 289 millions de dollars à Dewayne Johnson, un jardinier américain. La somme sera revue à 78 millions quelques mois plus tard, en appel.

Les marchés ne tardent pas à réagir. A la Bourse de Francfort, Bayer perd 10% au lendemain de cette condamnation.

Lors du procès, les jurés ont déterminé que Monsanto avait agi avec "malveillance" et que son herbicide Roundup, ainsi que sa version professionnelle RangerPro, avaient "considérablement" contribué à l'apparition du cancer du plaignant.


80 millions en mars

Le 28 mars denier, au terme d’un mois de procès, le jury populaire de San Francisco a déclaré que le Roundup était responsable du cancer de Erwin Hardeman, retraité américain de 70 ans désormais en rémission.

Le jury a retenu une amende de 75 millions comme dommage punitif, auquel ils ont ajouté près de 5 millions pour les frais liés à l’hospitalisation. Sous réserve d'une révision du jugement en appel, Bayer va donc devoir débourser 80 millions dans ce dossier.

La réponse des marchés ne se fait à nouveau pas attendre. Bayer perd 18 milliards de capitalisation dans les jours suivant le verdict.

Deux milliards

Bayer a déjà annoncé sa volonté de faire appel. Cela dit, il s'agit de loin de la plus importante des trois condamnations prononcées jusqu'ici, et pour cause: elle concerne deux personnes. Alva et Alberta Pilliod, un couple américain qui affirme que le Roundup est à l'origine de leur cancer, ont été suivis par un jury californien. Les jurés ont ordonné le versement de 2,055 milliards de dollars au titre de dommages compensatoires et punitifs. 

Ce mardi, l'action Bayer buvait la tasse en ouvrant en baisse de 5%, avant de remonter légèrement, toujours en eaux négatives. 

Des procès sont par ailleurs en route hors des Etats-Unis. En France, l'agriculteur Paul François a vu Bayer condamné pour son intoxication au Lasso, un autre désherbant commercialisé par Monsanto. La firme aurait dû indiquer la dangerosité du produit sur son étiquette, a tranché la cour d'appel de Lyon. Une autre procédure doit décider s'il doit y avoir dédommagement et, le cas échéant, le montant de celui-ci. 

Publicité
Publicité