Publicité
Publicité

"Se rendre au golf du Zoute, c'est comme se retrouver en famille"

©Kristof Vadino

En pleine transformation, le Royal Zoute Golf Club cherche à pérenniser ce qui fait son succès: un élitisme… décontracté. Car si n’y entre pas qui veut, lorsqu’on y est, l’ambiance est bon enfant.

Alors que les autres clubs ont joué le jeu sans faire d’histoire, il en a été autrement pour le golf du Zoute, alias le Royal Zoute Golf Club, vénérable institution trustant les premières places des rankings Peugeot et Rolex à l’heure où ceux-ci étaient encore réalisés.

Contacté à plusieurs reprises, la seule réponse officielle ayant été donnée à nos sollicitations tient en trois lignes: "Compte tenu de l’aspect privé de notre club, nous ne pouvons malheureusement donner une suite favorable à votre demande. Salutations cordiales." C’est dit…

Un membre nous explique en tout cas qu’il y a actuellement "un gros problème de sécheresse au niveau du fairway".

Dommage, c’eût été l’occasion de visiter l’un des plus beaux golfs belges, foulé par de nombreux hommes d’affaires et personnalités de renom, tels qu’Albert Frère, Luc Bertrand, Paul Buysse, Ian Gallienne (GBL), Philippe Delusinne (RTL Belgium), Jacques Peters (Puilaetco Dewaay), Louis-Marie Piron (Thomas & Piron), Christian Van Thillo (De Persgroep), John-Alexander Bogaerts (B19), Pierre Herpain (Softimat),…

Notre photographe, s’étant rendu à proximité des lieux pour l’occasion, a tout de même pu saisir un instantané des gazons verdoyants du club. Mais là, surprise, de vert, ils n’ont que l’image archétypale. La couleur est plutôt brunâtre. Leur état justifierait-il le refus de notre visite? Peut-être. Un membre nous explique en tout cas qu’il y a actuellement "un gros problème de sécheresse au niveau du fairway".

Pérenniser le prestige

Une situation prise à bras-le-corps par les dirigeants, nous dit-on, qui investissent des sommes importantes ces derniers temps afin de remettre les infrastructures de ce qui est l’un des plus anciens golfs de Belgique en état, l’idée étant de "pérenniser le rayonnement du club dans les années à venir".

Comptez assurément sur Léopold Lippens pour veiller au grain. "C’est un peu le Deus ex machina", ironise un golfeur. "Il est là quasi tous les week-ends", histoire de superviser les opérations.

L’un des parkings devrait notamment être rénové, après que l’espace pour les caddies a lui déjà subi le processus, qu’un nouveau système d’irrigation a été installé, et que certains départs ont été reculés. Autant d’éléments qui font dire à un membre que la Compagnie du Zoute a "bien travaillé pour proposer un golf de très haut niveau".

Et sur ce point, comptez assurément sur Léopold Lippens pour veiller au grain. "C’est un peu le Deus ex machina", ironise un golfeur. "Il est là quasi tous les week-ends", histoire de superviser les opérations. Par contre, ne cherchez pas Maurice, le golf "ce n’est pas son truc".

Leopold Lippens ©Photo News

Côté parcours, le club a de quoi plaire avec deux 18 trois, un intérieur dit "executive", "qui demande plus de technique", et un autre, extérieur, dit "championship", "où l’on peut taper parce qu’il y a de la visibilité". Et ce qui les démarque de la majorité des autres clubs? Leur sol. Le fait qu’il soit composé de sable rend les parcours "très praticables, et ce, toute l’année".

Par ailleurs, dans le rapport annuel de la Compagnie du Zoute publié en avril, une petite phrase attire notre attention: "La valorisation du know-how devra être analysée afin de voir dans quelle mesure celui-ci peut s’appliquer à la gestion d’autres golfs." Les Lippens pourraient-ils être amenés à lancer (ou à investir) un nouveau club prochainement? A Cadzand, par exemple? Contacté sur ce point, le groupe reste silencieux.

Pas un club coincé

De manière générale, le golf du Zoute peut sembler élitiste pour les gens qui n’en font pas partie, une intuition partiellement validée par l’obligation de s’acquitter d’un droit d’entrée élevé et de passer par un comité de ballottage pour y être admis.

"Vous n’êtes plus le patron de telle ou telle entreprise, mais bien un prénom."

Pourtant, ce qui semble primer parmi les membres, c’est plutôt une ambiance bon enfant, entend-on. Le club est réputé pour être "un village", glisse une personnalité bien connue du monde des affaires. "Vous n’êtes plus le patron de telle ou telle entreprise, mais bien un prénom."

En fait, "se rendre au golf du Zoute, c’est comme se retrouver en famille", sourit-il. "Tout le monde se côtoie". Lorsque l’on interroge des joueurs sur le "dress code" du club qui serait plus laxiste qu’ailleurs, ils reconnaissent volontiers que les codes sont "moins stricts". "On joue en bermuda sans chaussettes hautes, par exemple. Et si certains le reprochent, personnellement, je vois ça comme quelque chose de positif", déclare un membre.

Un autre d’ajouter: "C’est quand même une station balnéaire…" D’ailleurs, les amateurs de la petite balle blanche n’hésitent à se laisser aller à une confidence: le golf n’est pas toujours l’objet de leur venue sur ce bout de terre des Lippens. Le restaurant que l’on y trouve l’explique parfois à lui seul.

637.000€
En début d’année, le gouvernement flamand a décidé d’octroyer une prime de 637.000 euros à la restauration du club-house, la "Villa Maeger Scorre", imaginée en 1928 et classée depuis 2004.

Logé dans la "Villa Maeger Scorre", bâtiment aujourd’hui classé imaginé en 1928 par l’architecte Mario Knauer, il s’agirait de la "meilleure table de Knokke", ce qui explique sa forte fréquentation. Dès lors, les investissements consentis par les propriétaires devraient aussi lui être destinés. Mais pas que les leurs.

Coup de pouce non-négligeable, le gouvernement flamand a décidé en début d’année d’octroyer une prime de 637.000 euros au club destinée à la restauration du bâtiment, selon le Krant Van West-Vlaanderen. Merci. Bref, des parcours aux petits fours, le golf du Zoute s’affaire à briller à nouveau de mille feux… pour le plaisir de la petite (et grande) famille.

→ Vous avez aimé cet article? Retrouvez notre série consacrée aux golfs les plus prestigieux de Belgique.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés