Optimisez vos frais professionnels

©Photo News

Ce n’est pas votre revenu professionnel global qui est imposé: vous pouvez en déduire les frais professionnels exposés. Les salariés, dirigeants d’entreprise et titulaires de professions libérales ont de toute façon droit à un forfait de frais, mais ce n’est pas toujours le meilleur choix.

Tout le monde doit déclarer ses revenus professionnels dans la déclaration fiscale annuelle. Mais cela ne veut pas dire que tout ce que vous avez gagné est intégralement taxé. Vous pouvez déduire de vos revenus professionnels les frais que vous avez engagés pour acquérir ou conserver ses revenus imposables. Les salariés, fonctionnaires, dirigeants d’entreprise et titulaires de professions libérales ont toujours droit à un forfait de frais.

Guide Impôts 2018

Mode d'emploi pour payer moins d'impôts.

Le 'Guide des Impôts' est paru le 19/5. Abonné à L'Echo? Cliquez ici pour le lire au format PDF.

C’est de loin la solution la plus simple: vous n’avez rien à faire et vous ne devez pas démontrer que vous avez effectivement dépensé quoi que ce soit. Vous ne devez pas conserver de documents ou justificatifs et le fisc ne vous posera jamais aucune question à ce propos. Mais opter pour la déduction des frais professionnels forfaitaires n’est pas toujours la solution la plus intéressante.Notamment parce que le forfait est plafonné. Il peut donc être intéressant de prouver les frais professionnels réels que vous avez exposés si ceux-ci sont supérieurs au forfait maximum. Actuellement, les commerçants, les industriels et les agriculteurs n’ont pas ce choix: ils doivent toujours prouver leurs frais professionnels réels.

À combien s’élève le forfait?

La méthode de calcul et le forfait maximum sont différents pour les salariés, les dirigeants d’entreprise et les titulaires de professions libérales.

→ Salariés: Le forfait de frais pour les salariés et fonctionnaires est un pourcentage de la rémunération imposable, après retenue des cotisations sociales. Celle-ci comprend non seulement la rémunération proprement dite, mais aussi l’indemnité pour les déplacements domicile-lieu de travail, les arriérés, les indemnités de dédit, le pécule de vacances (anticipé), etc. Le forfait est plafonné à 4.320 euros. (voir tableau ci-dessous)

→ Dirigeants d’entreprise: Les frais professionnels forfaitaires pour les dirigeants d’entreprise sont nettement plus faibles que pour les autres catégories de travailleurs et ne peuvent jamais excéder 2.440 euros. (voir tableau ci-dessous)

→ Professions libérales, titulaires d’une charge et conjoints aidants: Pour les profits des titulaires de professions libérales et la rémunération du conjoint aidant, le forfait maximum de frais s’élève à 4.060 euros. (voir tableau ci-dessous)

Montant du forfait de frais professionnels
Tranche de revenusPourcentageForfait de fraisTotal cumulé
Salariés
De 0 à 8.620 euros30%2.586,00 euros 
De 8.620 à 20.360 euros11%1.291,40 euros3.877,40 euros
De 20.360 à 35.113,33 euros3%442,60 euros4.320,00 euros
    
Dirigeants d'entreprise
De 0 à 81.333,33 euros3%2.440 euros 
    
Professions libérales, titulaires d'une charge et conjoints aidants
De 0 à 5.870 euros28,70%1.684,69 euros 
De 5.870 à 11.670 euros10%580,00 euros2.264,69 euros
De 11.670 à 19.420 euros 5%387,50 euros2.652,19 euros
De 19.420 à 66.347 euros3%1.407,81 euros4.060,00 euros

Si vous combinez plusieurs métiers - par exemple si vous êtes salarié et exercez aussi une profession libérale - vous avez droit à ces forfaits pour chaque catégorie de revenus. Soit 4.320 euros au maximum pour votre activité de salarié, ainsi que 2.440 euros pour votre activité de profession libérale.

Pour chaque activité, vous avez le choix de déduire vos frais professionnels réels ou de laisser jouer le forfait. Rien ne vous empêche par exemple de prendre le forfait pour vos revenus de salarié et de prouver les frais réels que vous avez exposés pour votre activité de profession libérale.

Il n’est cependant pas possible de combiner les deux systèmes dans une même catégorie de revenus, même s’il s’agit de deux activités distinctes. Si par exemple vous travaillez en partie comme employé dans un magasin et en partie comme réceptionniste, vous devrez choisir pour les deux activités, soit le forfait soit les frais professionnels réels. Si c’est le forfait, celui-ci ne jouera qu’une seule fois pour les deux activités ensemble.

Les frais professionnels réels sont-ils plus avantageux?

Les salariés, dirigeants d’entreprise, titulaires de professions libérales et les conjoints aidants ne sont pas obligés de faire jouer le forfait. Ils peuvent aussi déduire leurs frais professionnels réels. C’est intéressant pour autant que les frais en question soient plus élevés que le forfait, puisqu’un montant plus important peut être déduit des revenus professionnels, ce qui donnera un impôt moindre. En utilisant le module de calcul pratique www.monargent.be/fraisprofessionnels, vous pourrez rapidement voir quel est le choix le plus avantageux.

Un salarié qui opte pour les frais professionnels réels doit inscrire le montant total de ses frais professionnels aux codes 1258/2258. Les dirigeants d’entreprise le reprendront au cadre XVII, aux codes 1406/2406 et les titulaires de professions libérales au cadre XIX, aux codes 1657/2657. Si le montant que vous indiquez est inférieur au forfait auquel vous avez droit, c’est ce dernier qui sera automatiquement pris en compte par le fisc.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content