Viaduc Debroux: La SNCB appelée à la rescousse

©BELGA

Après la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux, le ministre des Transports appelle les syndicats de la SNCB à maintenir l'offre des trains entre Namur et Bruxelles, malgré l'appel à la grève.

Nouveau coup dur pour la mobilité à Bruxelles. Des "faiblesses" ont été découvertes dans la structure du viaduc Hermann-Debroux, l'une des principales portes d'entrée de la capitale. Bruxelles Mobilité  a pris la décision de le fermer partiellement en hâte. La Région bruxelloise et la commune d'Auderghem ont annoncé que le viaduc ne serait pas accessible à la circulation avant jeudi matin au plus tôt.

→ Conséquences. Quoi qu'il arrive, le viaduc sera fermé jusqu'à jeudi matin, au moins, ont fait savoir la Région bruxelloise et la commune d'Auderghem.. Cette décision va impacter environ 25.000 véhicules par jour et par sens de circulation, toutes ces voitures qui empruntent quotidiennement le viaduc-même. Camille Thiry, porte-parole de Bruxelles Mobilité, estime que le flux global sur la E411 vers Delta est évalué à 45.000 véhicules par jour, par sens de circulation, sur l'ensemble des voiries.  

→ Quels sont les dégâts? Et où? Des dommages ont été détectés sur une zone longue de 10 mètres, lors d'une inspection réalisée dans la nuit de jeudi à vendredi. La portion de viaduc comprise entre la station de métro Beaulieu et le croisement avec la chaussée de Wavre est concernée.

Les faiblesses qui ont été détectées à l'occasion d'une inspection approfondie réalisée par une entreprise externe "ne sont pas visibles de l'extérieur mais bien en interne au niveau des structures portantes du viaduc" explique  Bruxelles Mobilité, qui évoque des "dommages importants".

→ Un facteur d'aggravation: la grève de la CGSP risque de rendre la situation particulièrement problématique mardi. En effet, les transports en commun seront particulièrement touchés.  Le ministre des Transports, François Bellot, a appelé les syndicats de la SNCB à maintenir l'offre des trains entre Namur et Bruxelles mardi prochain et ce, malgré l'appel à la grève. 

"La fermeture du viaduc Herrmann-Debroux va créer, on le sait, de gros embarras de circulation pour les dizaines de milliers de navetteurs empruntant l'E411", souligne-t-il dimanche dans un communiqué.   "Il serait dommageable que la grève annoncée par la seule CGSP ait lieu alors que de nombreux efforts sont faits pour trouver des alternatives de mobilité à la suite de la fermeture du viaduc Herrmann-Debroux", estime le ministre.

"Le Fédéral et les Régions, en prenant leurs responsabilités, ont pu dégager des mesures concrètes. Je fais donc appel aux syndicats de s'inscrire dans cette logique."  /

Lire aussi le point de la situation sur les blocages annoncés  lors de la grève du 10 octobre.

 

→ Quelles solutions?

Les gouvernements régionaux, Bruxelles Mobilité, les sociétés de transports en commun, tout le monde est sur le pont ce samedi pour tenter de trouver une solution au plus vite pour soulager les navetteurs qui, dès lundi, risquent de se retrouver face à de gros problèmes.

Bruxelles Mobilité se réunira avec les trois autres Régions et les sociétés de transports en commun à 15h30 au Cabinet de Pascal Smet. Les décisions qui seront prises en fin d'après-midi concernant l'optimisation des alternatives de transport pourraient n'être communiquées que lundi matin, étant donné entre autres le nombre d'acteurs autour de la table.

- Trains: le renforcement des parkings aux abords des gares wallonnes avec une fréquence de trains augmentée est la piste étudiée en priorité. 

- Covoiturage et TEC:  la seconde piste, en cours d'élaboration, est l'identification de parkings pour des départs de navettes TEC, voire privées, et de covoiturages. La "Park & Ride" de Louvain-la-Neuve pourrait être sollicité. Carlo Di Antonio, le ministre wallon de la Mobilité, compte aussi contacter le parc d'attraction Walibi pour solliciter son parking. Des navettes pourraient être mise en place pour transporter les navetteurs vers les gares.

Carlo Di Antonio, a proposé de solliciter en soutien le SPW Mobilité (Service Public de Wallonie) sur le plan technique et pour la signalisation. Les parkings et les gares sur le trajet de la E411 sont en train d'être répertoriés.

En fin d'après-midi, samedi, la SNCB a annoncé son intention d'avancer d'une semaine l'ouverture d'un nouveau parking de 2.200 places à proximité de la gare de Louvain-La-Neuve. Pendant une semaine, l'accès à ce parking sera gratuit.

Par où donc entrer dans Bruxelles?

- La zone Delta va devoir être boycottée par les automobilistes: pour entrer et sortir de Bruxelles,  il est désormais déconseillé de le faire par la zone Delta.

- Privilégier Tervueren comme entrée: il est préférable de "circuler via le Ring et Tervuren", annonce Bruxelles Mobilité.

- Déviations locales: des déviations ont également été mises en place au niveau local. Les habitants d'Auderghem circulant en direction de l'extérieur de la ville pourront prendre l'avenue de Beaulieu et l'avenue Hermann-Debroux. Dans l'autre sens, la déviation empruntera la chaussée de Wavre.

 

Et maintenant, que va-t-il se passer?

Des analyses du béton vont être réalisées en laboratoire durant les prochains jours, dont les résultats ne seront connus au plus tôt que mercredi. Le viaduc restera donc fermé, entre Beaulieu et la chaussée de Wavre, au moins jusqu'à ce jour-là.

Des informations ont été échangées entre les autorités de la commune, la région et la police, sur l'état du viaduc et des pistes de réflexion ont été émises pour améliorer le trafic. Si la fermeture perdure, il serait notamment question d'un renforcement des transports en commun.


Le viaduc Hermann-Debroux, une importante porte d'entrée vers la capitale, a été construit en 1973. Il date donc de la même époque, à quelques années près, qu'un autre ancêtre bruxellois, le viaduc Reyers, qui a été définitivement détruit en 2015-2016 après considération de l'ardoise liée aux travaux de rénovation nécessaires.

Lisez aussi notre analyse Bruxelles, terre de chantiers à la traîne

Ce genre de dégâts dans les ouvrages routiers bruxellois est courant. Sachez ainsi que l'an passé, les tunnels ont été fermé plus de 200 fois...

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content