"AGM, un simple gestionnaire des salaires de Nethys", se défend Philippe Delaunois

Olivier Spirlet, entendu par la Commission Publifin ©Photo News

Le responsable comptable de 12 entités du groupe, Olivier Spirlet est auditionné par les députés en commission Publifin. Il explique le système de paiement des membres du comité de direction de Nethys. Philippe Delaunois administrateur de la société et de Nethys se défend de toute "comptabilité parallèle."

La commission d’enquête parlementaire Publifin a repris ses travaux ce jeudi matin. Ce nouveau round d’auditions après la remise du rapport intermédiaire la semaine dernière vise à faire la lumière sur certains volets précis du dossier.

Les députés se focalisent sur la chaîne de commandement dans les paiements des salaires des membres des comités de secteur ainsi que des principaux dirigeants de Nethys. Qui donne l’ordre ? Sur quelle base les versements sont effectués. Face à eux, Olivier Spirlet, le responsable comptable de 12 entités du groupe.

Chose surprenante qui est apparue lors de cette matinée d’audition, le responsable comptable du groupe a expliqué aux députés que le paiement des membres du comité de direction de Nethys était effectué par AGM, une société externe et indépendante au groupe Nethys/Publifin. Basée à Alleur, une section de la commune d'Ans, cette entreprise est dirigée par les trois administrateurs indépendants de Nethys :

-> Philippe Delaunois,
-> Diego Aquilina,
-> Pierre Meyers.

On y trouve également Luc Gaspard, le directeur juridique de l’Intégrale.

Alors que certains commissaires y voient là une "comptabilité parallèle au groupe Nethys", le responsable comptable a expliqué que ce mode de fonctionnement a été mis en place pour des raisons de confidentialité. "L’instruction pour l’ouverture de ce compte bancaire de Nethys a été donnée par Pol Heyse (le directeur financier de Nethys). C’est lui qui m’a demandé d’alimenter ce compte ouvert au nom de Nethys." Des flux financiers qui échappent au contrôle du comptable.

Le rapport final attendu pour le 6 juillet

Le rapport final de la commission d'enquête Publifin du parlement wallon devra être déposé pour le 6 juillet prochain, afin de tenir un débat en séance plénière le 12 juillet, a indiqué la présidente de la commission Olga Zrihen (PS) sur base d'une décision du bureau.  

La commission a été installée le 16 février dernier en se fixant l'objectif de rendre un rapport final dans les cinq mois. Elle a déjà rendu la dernière semaine un rapport intermédiaire cinglant. 

Ce compte bancaire externe à l’intercommunale est alimenté de 300.000 euros tous les mois par Nethys. "C’est le département comptable de Nethys qui alimente ce compte. C’est un montant fixe mensuel."

Arrivé sur le compte d’AGM, l’argent est ensuite transféré sur les comptes des membres du comité de direction de Nethys, dont celui de Stéphane Moreau, Gil Simon, Bénédicte Bayers et Pol Heyse. Daniel Weekers et Jos Donvil sont également rémunérés via AGM. "Je ne paie personne en direct au sein du comité de direction. Je n’ai pas non plus la liste des bénéficiaires. La pièce justificative qui m’a été envoyée est suffisante pour le transfert", souligne Olivier Spirlet.

Outre l’ensemble des membres du comité de direction, l’ensemble des administrateurs de Nethys, dont les 3 administrateurs qui siègent et dirigent AGM, sont rémunérés par AGM! De quoi poser des questions sur leur indépendance.

Hormis ces paiements "à l’aveugle" , AGM est aussi chargée de régler des factures. Lesquelles ? Le chef comptable renvoie la question des commissaires à Pol Heyse. "Je n’ai pas le détail sur ces factures. C’est Pol Heyse qui a ces informations".

Que cache cette opération AGM?

Contacté, Philippe Delaunois ne voit strictement rien d’illégal. "AGM est une société de service constituée début des années 2000 par des anciens de Cockerill. J’ai été approché avec mon ami Pierre Meyers pour constituer cette société."

Philippe Delaunois ©Thierry du Bois

 Comme l’explique Philippe Delaunois, "le rôle d’AGM consiste à fournir des services aux entreprises dans la gestion des rémunérations des cadres dirigeants". Elle aurait une quinzaine de clients en Belgique. "Ce sont des entreprises actives en Belgique mais pour des raisons de confidentialité je ne peux vous donner les noms."

Chez Nethys, AGM paie les dirigeants et les administrateurs. "Nous payons les dirigeants et les administrateurs de Nethys chaque mois. Les montants que nous recevons de Nethys chaque mois -300.000 euros- sont répartis suivant les instructions données par Nethys. Le contrat avec Nethys a été passé en 2011 bien avant que je rejoigne le conseil d’administration de Nethys. Je ne reçois ni émolument pour ce travail chez AGM et ne perçois aucun dividende", précise l’administrateur d’AGM et de Nethys.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content