Daniel Weekers quitte Nethys

A 64 ans et après 10 chez Nethys, Daniel Weekers quitte le groupe. ©wim kempenaers (wkb)

Le fondateur de BeTV, Daniel Weekers a démissionné de ses fonctions au comité de direction de Nethys. L'information date du 1e juillet mais n'est apparue que mardi au Moniteur. Les raisons? Personnelles? Le décret gouvernance?

Des raisons personnelles sont évoquées. L'application du décret gouvernance est soulignée. Au final, on ne sait pas trop bien pourquoi Daniel Weekers, "figure historique" de Nethys, a démissionné de son poste au comité de direction du groupe liégeois. Selon "Le Soir", la nouvelle date du 1er juillet mais n'est seulement parue au Moniteur belge que ce mardi.

Daniel Weekers ne souhaite pas s'expliquer sur son départ. Il affirme tout au plus partir en "bonnes relations" avec le conseil d'administration et la direction de Nethys, filiale de Publifin. Enfin, il ajoute qu'à 64 ans et après 10 ans chez Nethys, il a envie d'"autre chose".

Son départ coïncide par ailleurs avec l'entrée en vigueur du décret wallon sur la gouvernance; décret qui plafonne les rémunérations du groupe à 245.000 euros bruts. En février dernier, on faisait état pour Weekers d'une rémunération de 600.000 euros

Selon différentes sources, le plafonnement de la rémunération ne serait pas la raison du départ de Weekers."C'est plutôt tous les problèmes que crée ce décret dans la gestion quotidienne de l'entreprise et la concurrence déloyale qui en découle qui lui pèsent." D'autres avancent le climat qui règnent après deux années marquées par le scandale Publifin et la paralysie  du groupe qui en découle.

Il conserve ses mandats d'administrateur-délégué de BeTV, de président de Taxshelter.be et d'administrateur des Editions de l'Avenir, mais cela serait temporaire. Il aurait accepté de prolonger ses mandats au sein de ces trois entités le temps de clôturer certains dossiers. Au final, il entend donc bien totalement quitter la galaxie Nethys.

Il devrait toutefois poursuivre son rôle de business angel.

Notons que le même jour que Daniel Weekers, Gil Simon aurait également démissionné de ses fonctions. Le contexte est certes différent. Gil Simon va prendre la direction générale de Resa, le gestionnaire du réseau de gaz et d'électricité dépendant de Publifin.

Daniel Weekers siégeait au comité de Nethys depuis 10 ans. L'homme fort de Deficom avait alors vendu la télévision à péage BeTV (ex-Canal + Belgique) à Tecteo.

Lire également

Publicité
Publicité