Ecolo accepte finalement la nomination du trio Hansen-Thiry-Levaux à la tête de Nethys

Jean-Pierre Hansen ©BELGA

Le conseil d'administration de Finanpart, qui se tenait jeudi après-midi, avaut été suspendu en début de soirée à cause d'un "blocage" d'Ecolo sur la nomination des nouveaux administrateurs de Nethys. Mais le parti a finalement décidé de mettre son accord en fin de soirée.

Conseil d'administration tendu jeudi chez Enodia (ex-Publifin), maison-mère de Nethys. Au final, deux décisions importantes ont été prises:

• Le trio proposé pour siéger au conseil d'administration de Nethys a été validé, même si Ecolo avait des réserves sur le nom de Laurent Levaux;
• La démission de Muriel Targnion de son poste de présidente d'Enodia et Finanpart a été acceptée. 

La réunion, commencée avec une heure de retard, a été très tendue. Une interruption de séance est d'ailleurs intervenue peu après 19h30, indiquait à Belga Fabian Culot, administrateur MR. En cause: l'identité des trois personnes proposées pour siéger au nouveau conseil de Nethys – Jean-Pierre Hansen, Bernard Thiry et Laurent Levaux . Une "large concertation a déjà eu lieu à ce sujet", mais Ecolo avait souhaité s'abstenir, précisait-il, car le parti "n'exclut pas de proposer un quatrième nom ultérieurement".

Le oui final

"S'ils n'assument pas, il n'y aura pas de nouveau CA demain. Nous attendons donc un déblocage", avait souligné Fabian Culot. En effet, PS et MR ne voyaient pas "pourquoi ils devraient soutenir" ces noms alors qu'Ecolo s'abstenait. "Nous souhaitons que les nouveaux administrateurs aient un soutien le plus large possible." En fin de soirée, les Verts ont finalement accepté cette nomination.

"On accepte effectivement les trois noms, avec la réserve qu'on ait de la part de Laurent Levaux la garantie qu'il est bien en situation de non-conflit d'intérêts", a expliqué Muriel Gerkens, administratrice Ecolo. "Il était par ailleurs important pour nous de préciser dans le mandat qu'on donnait que le conseil d'administration devait être complété dans les plus brefs délais, avec évidemment une préoccupation homme-femme dans sa composition."

Le pas de côté de Targnion

Lors du conseil d'administration d'Enodia, Muriel Targnion (PS) a annoncé qu'elle démissionnerait de la présidence d'Enodia au prochain CA, prévu le 14 novembre. Elle restera toutefois administratrice de l'intercommunale.

Elle a indiqué avoir démissionné pour des "raisons personnelles". "Le CA a démarré une heure en retard car j'avais un rendez-vous lié à ma famille et c'est pour cette raison, ajoutée à la difficulté que c'est d'être présidente d'Enodia, que j'ai décidé de démissionner", a-t-elle détaillé. "Cela n'a pas été demandé par le CA", a-t-elle assuré. "Il n'y a pas eu de pression du PS."

Le CA de Finanpart se déroulait aussi à Liège, dans la foulée de celui d'Enodia.

Lire également

Publicité
Publicité