Ecolo veut un ministre indépendant des partis pour régler l'affaire Publifin

Le chef de file Ecolo au Parlement wallon, Stéphane Hazée ©Photo News

Sous pression, Paul Magnette invite l’ensemble des partis politiques à une rencontre la semaine prochaine pour améliorer la gouvernance en Wallonie. Mais, l'opposition wallonne gronde.

Ecolo n’entend pas relâcher la pression sur le gouvernement wallon. Après les explications données par Paul Furlan mercredi concernant le cumul de son ancien chef de cabinet adjoint Claude Parmentier chez Nethys, les verts estimaient dans un communiqué jeudi que la responsabilité du gouvernement et du ministre reste engagée. "Le secrétariat des cabinets, sous l’autorité du ministre-président, transmet à chaque ministre, avant tout engagement dans un cabinet, une fiche comprenant l’ensemble des mandats publics et privés des candidats; le ministre a donc pu apprécier la situation de son chef de cabinet adjoint en connaissance de cause".

À la lumière de cette analyse, Ecolo réclame que la coalition PS-cdH désigne un ministre indépendant des partis politiques pour prendre en charge la gouvernance publique et les pouvoirs locaux, tâche que le ministre Paul Furlan ne peut plus assumer à ses yeux.

Ecolo se désolidarise du conseil d'administration de Publifin

Lors du conseil d'administration de Publifin qui a eu lieu ce jeudi soir, le président du CA du holding public liégeois, André Gilles (PS), a soumis au vote un communiqué à diffuser à la presse. Publifin y réaffirme que rien d'illégal n'a été commis. 

Le texte explique ainsi qu'aucune illégalité ou irrégularité au niveau des comités de secteur n'a été commise eu égard aux débats intervenus au Parlement wallon et de l'analyse de la tutelle. Le CA confirme aussi que "toutes les voies de droit" seront utilisées pour faire cesser "les allégations à l'encontre de la société Publifin et de ses dirigeants", a-t-on appris suite à la diffusion du communiqué de Publifin.

Ce communiqué à diffuser à la presse a été soumis au vote. Ecolo a voté contre, constatant qu'aucune proposition n'était faite pour tenter "de sortir du scandale par le haut", a indiqué jeudi soir Caroline Saal, administratrice Ecolo. Aux côtés d'Ecolo, un mandataire CDH a également voté contre le communiqué diffusé par le CA de Publifin.

Par ailleurs, Ecolo a voté contre l'introduction d'actions en justice à l'encontre du politologue François Gemenne, considérant que Publifin "a d'autres chats à fouetter".

De son côté le ministre-président Paul Magnette annonce un grand pow-wow avec l’opposition la semaine prochaine. L’objectif est "d’entendre les propositions exprimées par chaque formation politique pour améliorer les règles et dispositifs de bonne gouvernance à la suite du scandale Publifin".

On apprenait par ailleurs que Stéphane Moreau, le patron de Nethys, a dû être hospitalisé mercredi soir à la suite d’un malaise cardiaque. Il a quitté l’hôpital jeudi matin.

→ Lire notre édito Et le salaire de Stéphane Moreau?

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés