François Fornieri et Ardentia renoncent à l'acquisition de Win et Elicio

François Fornieri ©Photo News

Les sociétés Ardentia Holding et Ardentia Tech renoncent à l’acquisition des sociétés Win et Elicio. Nethys en reste donc l'actionnaire unique.

Les sociétés Ardentia Holding et Ardentia Tech, en concertation avec Nethys, ont décidé de renoncer à la reprise des sociétés Win (firme de services informatiques) et Elicio (société d'énergie éolienne). Par conséquent, Nethys reste actionnaire unique de ces deux sociétés. "Cet accord rétablit la situation préexistante en ramenant les sociétés Win et Elicio dans le groupe Nethys", indique Nethys dans un communiqué.

Retrouver un climat serein

"En décidant de m’impliquer dans ces deux sociétés, ma volonté a toujours été de mettre mon enthousiasme et mon expérience d’entrepreneur au service de ces projets. J’ai toujours voulu développer une activité économique permettant de maintenir des outils forts dans le bassin liégeois. C’est dans ce même esprit, et dans le but de retrouver un climat serein permettant la poursuite des activités des sociétés, qu’une solution a été trouvée", commente François Fornieri, l’administrateur délégué d’Ardentia. Ce dernier a remis les choses dans leur état – précédant l'annonce de la reprise de Win et Elicio –, sans clause de dédit (le contrat est tout simplement annulé, sans clause à payer). 

"L'avenir d'Elicio et de Win, sociétés rentables et en développement, pourra ainsi être préparé dans un contexte serein et sans précipitation", indique également Nethys.

Contacté, Laurent Levaux explique qu'aux côtés de Jean-Pierre Hansen et Bernard Thiry, il pourra faire en sorte de "relancer la procédure de vente de Win et Elicio, sans précipitation, dans le cadre d'une procédure ouverte pour jouer la concurrence."

Et maintenant?

NRB, le fournisseur de services IT qu’Ethias détient à 68,4%, aux côtés, notamment, de Nethys (actionnaire à 12,4%), s'est déjà dit très intéressé par Win. Il risque bien de sortir rapidement du bois.

Reste à régler la vente de VOO à Providence, fonds d'investissement américain. Ce dernier a mis, la semaine dernière, Nethys en demeure.

Lire également

Publicité
Publicité