Jackpot du cdH à la SRIW et à la Sowalfin

Marc Tinant sera proposé à la présidence de la SRIW. ©Lieven Van Assche

Le parti humaniste rafle la présidence des deux conseils d'administration. L'ancien patron du holding Arco Marc Tinant succède au socialiste Jean-Pascal Labille à la SRIW tandis que Jean-Paul Bastin, bourgmestre de Malmedy, est promu à la Sowalfin.

Après la vaste réorganisation des outils financiers, le gouvernement wallon MR-cdH poursuit le ménage et place ses hommes à la tête de la Société régionale d’investissement de Wallonie (SRIW) et de la Sowalfin.

©Laurie Dieffembacq

Dans la perspective de l’assemblée générale de la SRIW ce mercredi 30 mai, l’exécutif a arrêté sa liste des membres du nouveau conseil d’administration comme l’expliquait L’Echo ce 29 mai. Une inconnue planait cependant sur la présidence du conseil d’administration. D’après nos confrères de Trends, ce serait Marc Tinant, ancien patron du holding Arco et administrateur chez Nethys, qui sera proposé à la présidence de la SRIW. Étiqueté cdH, il succédera au socialiste Jean-Pascal Labille dont le mandat se terminait pourtant en 2019.

Administrateur de la SRIW depuis 2005, Marc Tinant sera épaulé par des nouvelles têtes. Le MR, qui disposera de trois sièges au conseil d’administration reconduit Michaël Vanloubbeeck. Il est rejoint par Laurence Glautier (cheffe de cabinet du ministre-président wallon Willy Borsus) ainsi que par Philippe Boury, chef de cabinet de cabinet du ministre régional de l’Économie Pierre-Yves Jeholet.

Malgré la perte de la présidence, le PS conservera quatre sièges au conseil d’administration (outre les trois administrateurs sortants Carole Decamps, Tindaro Tassone et Jean-Pascal Labille vient s’ajouter Eric Van Sevenant, patron de la SWDE et ancien chef de cabinet de Jean-Claude Marcourt). Enfin, du côté des humanistes, outre le jackpot de la présidence, le parti enverra Isabelle Vienne, cadre chez Proximus et ancienne administratrice de la SFPI.

Et de deux pour le cdH!

Des modifications sont aussi attendues à la Sowalfin. À la tête de l’outil wallon depuis 2001, le socialiste Jean-Sébastien Belle fait également les frais du changement de majorité en Wallonie. Le président de la coupole des invests wallons devra quitter le navire au profit ici aussi d’un cdH, en l’occurrence l’actuel vice-président Jean-Paul Bastin, le bourgmestre de Malmedy, explique Trends.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content