epinglé

Le nouveau CA de Publifin déjà contesté

L'assemblée générale extraordinaire de Publifin, le 30 mars dernier ©BELGA

A une large majorité, l'ordre du jour de l'Assemblée Générale extraordinaire de l'intercommunale Publifin a été approuvé jeudi dernier. Le Conseil d'Administration se compose désormais de onze administrateurs, dont dix nouveaux. Mais le "Publifin nouveau" démarre dans une ambiance de méfiance.

À peine installé, le nouveau conseil d’administration de Publifin est accusé d’irrégularité par un de ses membres. En effet, jeudi 30 mars, dans la foulée d’une laborieuse et folklorique assemblée générale extraordinaire (AGE), le nouveau conseil d’administration de 11 membres a souhaité se réunir pour élire aussitôt le président (Paul-Emile Mottart/PS) et son vice-président (Fabian Culot/MR).

Le "Publifin nouveau" démarre dans une ambiance de méfiance

Mais c’était sans compter sur le chevalier blanc Cédric Halin, l’homme qui avait révélé le dysfonctionnement au sein des comités de secteur de l’intercommunale.Les futurs administrateurs étaient prévenus que le nouveau CA se réunirait juste après l’AGE.

Cédric Halin ©BELGA

Mais quelle ne fut la surprise des nouveaux administrateurs quand Cédric Halin (photo) leur a rétorqué que la réunion était irrégulière dans la mesure où elle n’avait pas été convoquée dans le délai de 7 jours francs conformément aux statuts.

Il lui a été répondu que l’urgence justifie la réunion du nouveau CA et qu’en plus, l’ex-CA démissionnaire ne pouvait pas la convoquer. S’en est suivie l’élection du nouveau président et de son vice-président à 10 voix pour et une contre (Cédric Halin). Cohérent avec lui-même, il a fait savoir à ses collègues qu’il introduira un recours auprès de la tutelle, le ministre des Pouvoirs locaux Pierre-Yves Dermagne (PS).

Cédric Halin nous a confirmé son intention de déposer le recours vendredi car d’après lui, l’urgence invoquée était abusive. Il a refusé de se présenter à l’entame de la réunion du nouveau CA pour faire connaissance, estimant que tout le monde le connaissait déjà. Le "Publifin nouveau" démarre dans une ambiance de méfiance qui risque de compliquer la tâche du nouveau CA.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content