Le parquet fait appel de l'acquittement des administrateurs de Publifin

©Photo News

Sept des 38 administrateurs de ce qui s'appelait alors Publifin avaient été acquittés pour avoir touché des jetons de présence sans avoir assisté aux réunions. Le parquet fait appel de cette décisions.

Le parquet de Liège fait appel de l'acquittement dont bénéficiaient sept administrateurs de Publifin (désormais baptisé Enodia), lit-on dans Sudpresse.

Mi-décembre, un tribunal liégeois avait acquitté Georges Pire (MR), André Denis (MR), Pol Guillaume (EC), Robert Botterman (PS), Pierre Stassart (PS) et les deux écolos Catherine Maas et Jean-Pierre Gillon. Ils étaient accusés d'avoir touché des jetons de présence pour des réunions auxquelles ils n'avaient pas assisté. Ils avaient refusé une transaction pénale leur évitant un procès, contrairement à leurs 32 homologues.

La justice avait estimé que les deux préventions visées, la prise d’intérêts et le détournement, n’étaient pas établies.

"Nous avons pris le temps de la réflexion durant les vacances de Noël et nous avons décidé d'aller en appel", indique Christian De Valkeneer, le procureur du Roi de Liège. Le parquet semble en effet estimer que des infractions existent dans le versement de quelque 2 millions d'euros.  

Lire également

Publicité
Publicité