edito

Le retour des vieux démons

Le scandale Publifin secoue le monde politique.

L’histoire semble se répéter en Wallonie. Petit retour en arrière. Nous sommes en octobre 2005. Le parti socialiste, déjà dirigé par Elio Di Rupo, est secoué par une série d’affaires à Charleroi. Elio Di Rupo aura cette formule sans équivoque. "J’en ai marre des parvenus. Il n’y a pas de place pour les parvenus au parti socialiste". Janvier 2017, le scandale Publifin ébranle une nouvelle fois la Wallonie. On parle ici de réunions fantômes, d’un système de rémunérations hallucinantes qui mouille certains élus liégeois du PS, du MR et du cdH. Un nouveau séisme!

On ne sera jamais à l’abri de certaines brebis galeuses prêtes à tout pour contourner les règles.

Au-delà du côté déjà-vu pour le citoyen, ce scandale jette la suspicion sur des institutions wallonnes déjà fortement décrédibilisées ces derniers mois par la tentative avortée du PS, du MR et du cdH de revenir sur les règles interdisant le cumul des mandats en Wallonie. Il rend surtout vain les tentatives d’ouverture vis-à-vis des citoyens menées par le Parlement wallon. Le risque de rupture existe!

• Lisez notre analyse Paul Furlan doit-il démissionner?

Et maintenant? Le monde politique se doit de donner une réponse forte. Paul Furlan, le ministre de tutelle, se défendra au Parlement ce mercredi. Certains appellent à sa démission et à la mise en place d’une commission d’enquête.

La meilleure réponse à donner est encore de faire respecter les règles de droit. C’est ce qu’on attend d’un gouvernement. La Wallonie n’est pas un no man’s land. Les balises existent pour sortir du scandale Publifin. Une série de décrets a même été adoptée par le Parlement mais, comme le pointe Ecolo, a été "neutralisée" par le gouvernement. C’est le cas notamment en matière de réglementation et d’encadrement des rémunérations dans les intercommunales ou au niveau du droit de regard sur les intercommunales interrégionales. Et si certains veulent un durcissement de la norme, pourquoi pas ?! Mais cela doit se faire sans fébrilité!

Après, on a beau mettre toutes les règles possibles, on ne sera jamais à l’abri de certaines brebis galeuses prêtes à tout pour contourner les règles!

Lire également

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés