Quatre mois pour boucler le dossier Publifin

©BELGA

La restructuration de l’intercommunale liégeoise Publifin et de son satellite Nethys devrait s’accélérer d’ici les prochaines semaines.

C’est en tout cas l’intention affirmée par le gouvernement wallon MR-cdH. À la manœuvre en coulisses depuis quelque temps pour tenter de dépatouiller le dossier avec les responsables de Nethys dont son patron Stéphane Moreau, le ministre-président du gouvernement wallon Willy Borsus (MR) a rencontré une série d’acteurs susceptibles d’être intéressés par une prise de participation majoritaire dans les activités concurrentielles détenues par Nethys.

Willy Borsus veut une solution globale avant les élections de mai.

On pense évidemment au pôle média avec l’opérateur VOO mais la manœuvre étudiée par le ministre-président avec les responsables de l’intercommunale touche également les activités d’assurance. Parmi ses nombreux contacts, Willy Borsus a ainsi rencontré John Porter, le patron de Telenet.

Holding privé

Derrière toutes ces discussions, l’idée qui aurait les faveurs de l’Elysette serait de dégager du pôle public l’ensemble des activités concurrentielles de Nethys et de les adosser à une série d’acteurs présents sur le marché. Si on ne parle pas encore de la valorisation de ces actifs, la vente de la majorité des parts que détiennent les communes dans toutes ces sociétés devrait rapporter plusieurs centaines de millions d’euros.

Quant à la forme que prendra la nouvelle structure chargée d’héberger l’ensemble des participations, elle semble déjà réglée. Ce sera un holding privé. À côté de ce délestage, l’intercommunale liégeoise conserverait les activités qui relèvent du champ public comme l’énergie avec le gestionnaire de distribution Resa. La question du pôle presse et des éditions L’Avenir est par contre toujours incertain.

Du côté du timing, si rien n’est encore bouclé, l’intention du Premier wallon est d’arriver avec une solution globale avant les élections de mai.

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content