Affaire Nethys: Stéphane Moreau, Bénédicte Bayer et Pol Heyse ont été interpellés

Stéphane Moreau, l'ex-CEO de Nethys, a été arrêté ce vendredi matin en vue de son audition par le juge d'instruction Frédéric Frenay. ©Photo News

L'instruction du dossier Nethys a connu une sensible accélération ces derniers jours avec plusieurs arrestations.

Jeudi soir, Pierre Meyers et Jacques Tison, tous les deux anciens membres du comité de direction de Nethys ont été inculpés pour les mêmes faits que François Fornieri. Pierre Meyers a été incarcéré tandis que Jacques Tison a été libéré sous conditions.

"Monsieur Moreau, monsieur Heyse et madame Bayer ont été interpellés ce matin par l'office central de répression de la corruption. Ils sont entendus actuellement."
Christian De Valkeneer
Procureur général de Liège

Stéphane Moreau auditionné

Ce vendredi matin, les enquêteurs ont arrêté Stéphane Moreau (ex-CEO de Nethys), Bénédicte Bayer (membre du comité de direction) et Pol Heyse (ex-CFO) en vue de leur audition par le juge d'instruction Frédéric Frenay dans le cadre du même dossier Nethys. L'information nous a été confirmée par le Procureur général de Liège, Christian De Valkeneer.

Jean-Pierre Buyle, l'avocat de Pol Heyse, a tenu à rappeler que les décisions concernant les rémunérations des anciens dirigeants de Nethys avaient toutes été validées par les organes de Nethys.

"Monsieur Meyers a été placé sous mandat d'arrêt hier soir du chef des mêmes inculpations que monsieur Fornieri. Monsieur Tison a été libéré sous conditions et inculpé du chef des mêmes préventions que Monsieur Fornieri. Monsieur Moreau, monsieur Heyse et madame Bayer ont été interpellés ce matin par l'office central de répression de la corruption. Ils sont entendus actuellement", nous a expliqué Christian De Valkeneer.

Contacté ce vendredi matin, Jean-Pierre Buyle, l'avocat de Pol Heyse, a tenu à rappeler que les décisions concernant les rémunérations des anciens dirigeants de Nethys avaient toutes été validées par les organes de Nethys. Au passage, l'avocat précise que son client n'a jamais fait partie de ces organes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité