Stéphane Moreau prépare son entrée chez Publigaz

Stéphane Moreau. ©Photo News

Pol Heyse, directeur financier de Nethys, va céder son poste d’administrateur chez Publigaz, l’actionnaire de référence de Fluxys, à Stéphane Moreau.

Le changement n’a pas encore été officiellement entériné par le conseil d’administration de Publigaz, mais on ne voit pas pour quelles raisons les autres administrateurs pourraient s’y opposer, nous revient-il.

Le groupe Nethys a fait part à Publigaz, l’actionnaire majoritaire du gestionnaire du réseau belge de transport de gaz Fluxys, avec 77,62% des actions, de la démission de Pol Heyse en tant qu’administrateur, et de la volonté de le remplacer par Stéphane Moreau, le patron du groupe Nethys, apprend L’Echo.

Même si cette démarche a été effectuée alors que la rédaction du rapport intérimaire de la commission d’enquête parlementaire était toujours en cours, avant donc que les commissaires n’appellent à un grand nettoyage de l’entièreté de la structure autour de Nethys et au départ de son patron, elle montre que Stéphane Moreau n’a pas renoncé à placer ses pions dans le monde belge de l’énergie.

D’autres étapes?

Ce pourrait n’être qu’un premier pas. Deux démissions ont été enregistrées ces derniers mois au conseil de Publi-T, l’actionnaire de référence d’Elia, le gestionnaire du réseau à haute tension. Des administrateurs qu’il faut encore remplacer. Or l’un d’eux est Claude Parmentier, l’ancien chef de cabinet adjoint de l’ex-ministre wallon Paul Furlan, qui siégeait au conseil d’administration de Publi-T en tant que représentant de Tecteo, devenu Nethys, nous revient-il. Aucun nouvel administrateur n’aurait encore été proposé. Mais il est théoriquement possible que Stéphane Moreau reprenne ce poste également.

De là à imaginer que si la fusion de Publigaz et Publi-T se réalise, le patron de Nethys serait en bonne position pour rafler la présidence du nouvel ensemble et s’imposer comme l’homme fort francophone dans le secteur de l’énergie en Belgique, il n’y a qu’un pas.

Un scénario plus que prématuré, affirment toutefois plusieurs sources, même si Daniël Termont, le président de Publigaz, évoquait la semaine dernière encore une réunion en juin sur cette fusion "malgré l’insistance de certains, il n’y a absolument pas de consensus à ce sujet", affirme un acteur du secteur. "On est très encore loin de ce scénario", renchérit un autre. "Je pense qu’il est d’abord nécessaire que les structures en amont de ces deux actionnaires de référence, comme Socofe ou Nethys, se mettent en ordre, plaide un troisième. Ensuite seulement, on pourra examiner si oui ou non, une fusion de Publigaz et de Publi-T est souhaitable."

La structure Nethys en question

"La vraie question est de savoir si on va vers une reprise en mains de Nethys par les communes et les provinces."

Cette auto-désignation de Stéphane Moreau au conseil de Publigaz risque en tout cas d’attiser davantage une question déjà fort brûlante: celle de la structure du groupe Nethys. "La vraie question est de savoir si l’on va vers une reprise en main du groupe par les communes et les provinces. Aujourd’hui, ceux qui détiennent les capitaux ne sont pas ceux qui décident. Il y a toute une remise à plat à faire, en déterminant qui peut être mandaté, qui répond à qui, quels étages intermédiaires peuvent être supprimés", analyse un fin connaisseur du dossier.

C’est au nouveau conseil d’administration de Publifin, la structure faîtière du groupe, qu’il revient en principe d’initier ce changement. Un conseil qui se réunissait ce lundi soir, sans toutefois que ce point figure officiellement à l’ordre du jour.

"Le vent a soufflé en faveur de ceux qui sont pour une gouvernance forte, affirme un observateur. Mais une série de réunions sont encore prévues dans les semaines à venir pour voir comment redessiner les structures dans le secteur énergétique, d’une façon durable et qui évite les dérives". Et les blocages, du côté de Liège, restent encore fort nombreux, beaucoup affirmant qu’une réforme des structures du groupe Nethys risque de mettre en danger un outil économique qui fournit pas mal d’emplois.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content