Réserves particulières

Le rendement attendu des investissements dans les pays émergents est assez élevé. Cela dit, les risques sont à l’avenant.

Pour les investisseurs privés, investir directement dans les pays émergents relève parfois de la gageure. Le manque de transparence et d’informations fiables constitue par exemple l’un des principaux obstacles. En revanche, les gestionnaires de fonds professionnels bénéficient généralement d’un meilleur accès aux marchés financiers locaux. De plus, la répartition du capital sur plusieurs participations réduit les risques encourus. Néanmoins, chaque investisseur dans les pays émergents, particulier ou gestionnaire de fonds, doit tenir compte de plusieurs éléments :

Instabilité politique et menace de conflit

La manière dont un gouvernement traite les droits et les obligations de ses citoyens a une grande influence sur l’esprit d’entreprise. Et malgré l’intégration du droit de propriété, la présence dans les sols de matériaux précieux, en particulier le pétrole, l’or et le diamant, est encore synonyme de conflits, même au 21ème siècle. Quel que soit l’attrait suscité par les perspectives de progrès économique dans une région comme l’Afrique de l’Est, les tensions politiques constituent généralement pour les investisseurs une grande menace pour le rendement d’un investissement dans un pays émergent.

Inflation

Les investisseurs dans les pays émergents voient également une partie de leurs gains gommés par l’inflation. Une croissance économique soutenue s’accompagne en effet souvent de hausses de prix spectaculaires des produits locaux. Cela dit, les produits hors de prix donnent lieu à des troubles et freinent la croissance économique. Les investisseurs préfèrent dès lors se concentrer sur les pays émergents qui connaissent une croissance réelle élevée, c.-à-d. déduction faite de l’inflation.

Volatilité

L’incertitude due, entre autres, aux tensions politiques et à l’inflation, se traduit sur les marchés financiers par une volatilité des cours. L’une des raisons pour lesquelles l’intérêt témoigné aux pays émergents par les particuliers reste encore relativement limité est la grande volatilité de ce type d’investissements. Des baisses ou hausses de cours de plus de 5% par jour ne sont aucunement exceptionnelles dans les pays émergents.

Double avantage

Malgré le fait que les évolutions des cours des placements dans les pays émergents peuvent en effet être changeantes à court terme, la diversification géographique améliore cependant le ratio rendement/risque de l’ensemble d’un portefeuille à long terme. Que vous soyez un investisseur défensif ou un spéculateur, il est toujours intéressant de consacrer une partie de votre portefeuille aux pays émergents, par exemple par le biais de fonds possédant des participations dans ces pays. Le fait que les pays émergents attirent de nombreux investisseurs étrangers implique également que, sur le marché des devises, les dollars et euros soient vendus massivement pour pouvoir acheter les devises des pays émergents. Cette tendance entraîne une augmentation de la valeur des monnaies locales, à son tour synonyme de rendement positif supplémentaire pour les investisseurs étrangers. Cette appréciation se reflète également dans une perspective de long terme.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés