interview

"40% de grévistes, c'est un succès!"

©BELGA

Michel Abdissi, président de la CGSP Cheminots, se dit satisfait. Sur les ondes de Bel RTL, il indique qu'avec 40% de grévistes, cette action est un succès.

Critiqué pour la "prise d'otages" des usagers, Michel Abdissi affirme qu'il voit surtout que les cheminots vont "perdre un jour de salaire pour défendre le secteur public".  "Je vois que des trains circulent mais ils sont quasi vides. Soit les gens ont pris congé, soit ce sont des fonctionnaires qui sont aussi en grève."

Quant à l'appel du ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot, de retarder le mouvement en raison des problèmes liés à la fermeture du viaduc Debroux, le syndicaliste parle de "coup médiatique". "Le minimum aurait été de prendre contact avec nous."

Les cheminots protestent contre les mesures du gouvernement mais aussi l'instauration du service minimum. "Ceux qui veulent forcer la mise en place du service minimum sont des criminels", lance-t-il.  "Le service minimum est dangereux pour les usagers. Avec un train toutes les heures, les gens vont se battre pour y monter. Et celui qui a de la chance d'y monter le matin ne sera pas sûr d'avoir un train le soir."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content