interview

"Depuis 10 ans, l'écart de chômage avec la Flandre ne s'est pas réduit"

©BELGA

Willy Borsus veut "du changement et des résultats" en Wallonie. Le nouveau ministre-président wallon mise essentiellement sur l'emploi et la formation pour redonner un coup de fouet à l'économie de sa région.

Quand Willy Borsus (MR) évoque l'emploi en Wallonie, il parle d'une "situation préoccupante". Invité dans la matinale de Bel RTL, le ministre-président wallon souligne qu'"il y a actuellement 290.000 demandeurs d'emploi en Wallonie, c'est énorme", avant d'ajouter que la situation actuelle est le "résultat de 30 ans de gestion socialiste" et que "depuis 10 ans, l'écart de chômage avec la Flandre ne s'est malheureusement pas réduit". 

Aux affaires régionales depuis le mois de juillet, Willy Borsus veut imprimer au marché de l'emploi wallon la même dynamique que celle en vigueur au gouvernement fédéral et serait "heureux d'avoir les mêmes résultats en Wallonie qu'au fédéral".

Pour cela, l'exécutif wallon compte notamment sur la simplification des aides administratives annoncée le mois dernier, avec "un seul point de contact pour les entreprises et un raccourcissement des délais de traitement des dossiers". Le Premier wallon précise toutefois que son gouvernement "ne fait pas de procès d'intention vis à vis de l'administration wallonne, il n'y a pas de chasse aux sorcières".

La formation des demandeurs d'emploi est également un des grands axes sur lequel Willy Borsus et son équipe compte s'appuyer pour dynamiser l'emploi wallon. Le ministre-président est ainsi revenu sur la proposition de son ministre de l'Emploi, Pierre-Yves Jeholet (MR), de réformer le Forem et ses appels à appliquer strictement les sanctions à l’égard des chômeurs. 

L'interview de Willy Borsus dans son intégralité

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content