interview

"Des dons qui devaient aider les pauvres ont servi à enrichir Mayeur et Peraïta"

©BELGA

Alain Maron, député Ecolo qui a débusqué le scandale du Samusocial, estime qu' éthiquement, mais sûrement aussi légalement, Mayeur et Peraïta doivent rendre l'argent indûment perçu.

Alain Maron est le député Ecolo qui a débusqué le scandale du Samusocial. Au micro de Martin Buxant sur Bel RTL, il revient sur le scandale, la future commission d'enquête et la démission d'Yvan Mayeur du mayorat bruxellois.

-> Le scandale:

"On a découvert qu'un certain nombre de mandataires publics, dont Monsieur Mayeur et Madame Peraïta, touchaient des jetons de présence du Samusocial, ce qui est déjà 'questionnant': pourquoi des mandataires très bien payés doivent aller chercher des jetons de présence dans une ASBL qui s'occupe des sans-abris? De plus, on a découvert que ces jetons de présence ne correspondaient pas à des réunions réelles et dépassaient le plafond des rémunérations des mandataires des 150% autorisés."

A cette heure, l'homme se refuse à parler de système maffieux. Il attend de la Ville de Bruxelles un cadastre complet des mandats et des rémunérations. La demande a été formulée dans un texte déposé jeudi. "Ce qui est clair, c'est que des dons, qui devaient aider le Samusocial dans sa mission par rapport aux pauvres, ont servi à enrichir M. Mayeur et Mme Peraïta. C'est inacceptable!"

Pour Alain Maron, éthiquement, mais sûrement aussi légalement, tous deux devraient rendre l'argent indûment perçu.

Certes affirme-t-il les travailleurs du Samusocial font du bon travail. Reste au politique de faire en sorte qu'il y ait moins de sans-abris et que la politique suivie ne soit pas uniquement humanitaire.

->La Commission d'enquête:

L'organisation d'une commission d'enquête parlementaire est désormais acquise. Mais quelle sera la mission de cette commission? Qui sera entendu? Qui y siégera?

Des questions qui à cette heure restent encore ouvertes. "Le cadre doit encore être défini, mais on entendra toutes les personnes qui peuvent nous expliquer ce qui s'est passé à l'intérieur: pourquoi y a-t-il eu toujours plus de subventions et de missions alors que le cadre de contrôle était insuffisant?"

-> La démission d'Yvan Mayeur:

Le bourgmestre a annoncé jeudi sa démission à la tête de la Ville de Bruxelles. Il souhaite toutefois rester échevin. "C'est proprement hallucinant", lance Alain Maron. "Que des gens puissent penser qu'Yvan Mayeur puisse au regard de ce scandale rester échevin et député. Cela jette le discrédit sur l'ensemble de la classe politique."

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content