interview

"Faire de la politique, c'est prendre ses responsabilités, pas sièger dans l'opposition"

©Photo News

Marc Tarabella, député européen, ne craint pas le score du PTB. Il appelle juste le parti à prendre ses responsabilités.

En cette journée de l'Europe, Marc Tarabella, eurodéputé PS, appelle à une reprise en main de l'Europe. "Les gouvernements ont la capacité de nationaliser les victoires européennes et d'européaniser leur défaite nationale. Se dédouaner sur l'Europe, c'est facile! L'Europe est devenue un territoire où la concurrence entre les états est une règle. Le dumping social dont on parle avec la société Jost est une réalité qu'il faut régler," lance-t-il au micro de Martin Buxant sur Bel RTL.

Pour lui, clair: l'Europe à 28 ne fonctionne plus. "Les gouvernements n'arrivent plus à se mettre d'accord sur de grands projets."

Et que penser de l'élection d'Emmanuel Macron? "Il a su donner un grand coup dans la fourmilière de la politique française," reconnaît le député européen. Certes il met en garde par rapport à son programme: "flexibiliser oui, mais pas précariser."

Quant à la montée de l'extrémisme, dont le PTB en Belgique, Marc Tarabella ne semble guère inquièt. Dans l'après-guerre, le communisme était rival du PS rappelle-t-il. Son souci , c'est la position du PTB. "Ce que je peux déplorer, c'est que le PTB, qui fait un beau score, rechigne à venir au pouvoir. Quand on fait de la politique, c'est pour prendre ses responsabilités pas pour siéger dans l'opposition."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés