interview

Grève dans les prisons: "On est sur le fil du rasoir"

Marc-Jean Ghyssels, bourgmestre de Forest ©BELGA

Le bourgmestre de Forest se demande si une mobilisation de la protection civile n'aurait pas été préférable pour venir en soutien aux gardiens de prison non-grévistes.

Marc-Jean Ghyssels, bourgmestre de la commune bruxelloise de Forest qui héberge une prison, se dit solidaire de l'action des gardiens de prison et se demande s'il n'eût pas été préférable de demander des renforts à la protection civile, voire à la Croix-Rouge, plutôt qu'à des militaires pour assurer une partie de leurs missions durant la grève.

"On est sur le fil du rasoir, il est temps que le ministre arrive avec des solutions."
Marc-Jean Ghyssels
Bourgmestre de Forest

"Je comprend les revendications des agents pénitentiaires car on leur demande de faire le même boulot en gagnant moins et en réduisant les effectifs alors que tout le monde reconnaît qu'il manque des agents pénitentiaires en prison", a-t-il affirmé mercredi matin, interrogé par Bel RTL. 

Pour le député-bourgmestre socialiste, c'est le gouvernement fédéral, et non les agents pénitentiaires, qui prend les détenus en otage. A ses yeux, en envoyant des militaires dans les prisons, le gouvernement fédéral se livre à une exercice de musculation supplémentaire pour passer en force là où il faut de la concertation sociale. "N'était-il pas plus responsable de faire intervenir la protection civile, ou la Croix-Rouge", a-t-il demandé.

Une délégation d'une centaine de gardiens des prisons de Mons, Nivelles, Ittre, Leuze, Tournai et Jamioulx doit rencontrer Elio Di Rupo, bourgmestre de Mons, mercredi à 15h00.

"Nous souhaitons lui faire état de nos revendications et obtenir le soutien de l'opposition à la Chambre", a indiqué Mario Parlapiano, délégué CSC à la prison de Mons, au nom du front commun syndical.

Par ailleurs, Marc-Jean Ghyssels est conscient des problèmes de l'infrastructure de la prison. "A terme, il faudrait fermer Forest" estime-t-il et ce sera alors le rôle du fédéral de replacer les détenus. "Les prisons dans le nord du pays sont en meilleur état", ajoute-t-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés