interview

"J'invite Charles Michel à profiter de la rentrée politique pour sortir de son silence"

©BELGA

Après une semaine de polémique sur le burkini, Kristof Calvo tire la sonnette d'alarme: selon lui, Charles Michel doit sortir de son silence et recadrer la N-VA. Le jeune député écologiste souhaite par ailleurs mettre en place un prototype de "charte citoyenne", que les jeunes et les nouveaux arrivants signeraient pour marquer leur attachement aux valeurs de la Belgique.

Kristof Calvo, le jeune chef de file Ecolo-Groen à la Chambre, est dans les starting-blocks pour la rentrée politique. Prêt à en découdre, il regrette l'ampleur qu'ont pris les polémiques sur le burkini et la laïcité en cette fin de vacances. "Je pense que la laïcité, parfois, donne plus de problèmes que de solutions.  Et je crois surtout que c'est plus important de s'inscrire dans une sphère de pluralisme, de respect, ou chacun peut avoir ses droits, ses libertés, et ses convictions." 

Sur le burkini plus particulièrement, le Malinois se méfie ardemment de ce qu'il considère comme un faux débat"Je pense qu'en tout cas on ne doit pas importer des conflits comme la N-VA essaye maintenant avec le burkini. Je viens de visiter la mer du Nord, et je peux vous l'assurer, il n'y a pas de burkinis. Ce n'est pas intéressant, c'est même dangereux d'importer des conflits.

Il appelle d'ailleurs le Premier ministre à  "profiter de la rentrée politique pour sortir de son silence", un silence qu'il juge "dangereux". "Il doit vraiment choisir entre la N-VA ou le pays, entre la peur ou l'espoir".

En opposition au discours de la N-VA, Kristof Calvo souhaite plutôt travailler sur la mise en place d'une "déclaration de citoyenneté", qu'il faudrait "activer via des parcours d'intégration et l'enseignement pour montrer que l'on n'est pas divisé, que l'on partage certaines valeurs." En bref, chaque jeune devrait signer ce document à mi-parcours de sa scolarité, pour indiquer qu'il partage "certaines valeurs de liberté". Cette "charte" devrait également être signée par les nouveaux arrivants dans le cadre de leur parcours d'intégration. "On a quasi l'impression qu'on oublie que nos citoyens, 99% des gens, partagent certaines valeurs". Kristof Calvo souhaite également introduire un préambule à la Constitution allant dans le même sens. Mais tient également à préciser que sa "déclaration de citoyenneté" ne fonctionnerait pas comme un système fait de nouvelles obligations, mais plutôt comme un "gentlemen's agreement", un code de bonne conduite

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés