interview

"La personne qui a agressé un policier se revendique du PTB"

©Photo News

Elio Di Rupo était l'invité de Martin Buxant (L'Echo) dans la matinale de Bel RTL. Le président du PS est longuement revenu sur la contestation sociale qui secoue le pays, sans manquer d'égratigner la majorité au Fédéral et ... le PTB.

La grève dans les prisons, celle sur le rail et l'appel à se croiser les bras dès mardi dans tous les secteurs rendent la Belgique de plus en plus difficile à gouverner. L'ancien Premier ministre et toujours président du Parti Socialiste est sorti de sa réserve pour commenter la multiplication des mouvements sociaux qui ébranlent le pays. Pour Elio Di Rupo, le responsable reste bel et bien le gouvernement Michel.

Et à la question de savoir si le gouvernement fédéral doit tomber, comme on le demande avec insistance à la CGSP, Elio Di Rupo se veut plus nuancé que le discours syndical. 

A lire également: 

 

Si Elio Di Rupo prend ses distances avec certaines postures syndicales, c'est aussi parce qu'il ne veut pas que son parti soit mêlé aux débordements qui ont entaché la dernière manifestation nationale ce mardi. Une dizaine de casseurs avaient alors fait irruption dans le but de provoquer les agents de police. Le commissaire Pierre Vandersmissen a même été assommé d'un coup de poing.

Ce vendredi, Elio Di Rupo nous a donné plus de détails sur l'identité politique de l'agresseur du policier, qui se "revendique du PTB" selon le chef de file des socialistes. Le responsable du PTB de la région du Centre s'est empressé de démentir cette information.

L'interview dans son intégralité:

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content