interview

"La politique de Theo Francken est inefficace et il flirte avec le racisme"

©BELGA

Paul Magnette donne un aperçu du congrès de rentrée du parti socialiste. L'accent sera mis sur la réduction du temps de travail, argument revendiqué aussi par le PTB. L'ancien ministre-président de la Wallonie se prononce aussi sur la polémique autour de Theo Francken.

"C'est avec un peu de retard que le parti socialiste fait sa rentrée, "en raison des crises politiques" explique Paul Magnette sur Bel RTL. L'accent sera mis dimanche, lors du congrès de rentrée, sur le travail. "D'un côté, beaucoup de gens n'ont pas de travail, de l'autre beaucoup se plaignent de trop travailler". Il est possible selon lui de trouver un équilibre, d'arriver au plein emploi "en 10 ans. Donnons-nous deux législatures et prenons toutes les mesures nécessaires pour y arriver". Tout en garantissant qu'il n'y aura "pas de diminutions pour les bas salaires", sans préciser qui passera à la caisse.

Un rapprochement d'idées avec le PTB, donc? Le socialiste reste vague au micro de Martin Buxant (L'Echo), affirmant que le débat sur la réduction du temps de travail est très largement porté aujourd'hui, par la FGTB ou le parti Écolo. "Pour moi, les coalitions électorales ne font pas partie du débat fondamental. Il faut se concentrer sur notre projet. On peut et on doit améliorer le pouvoir d'achat en Belgique."

Selon lui, la Belgique est un des seuls pays d'Europe où le pouvoir d'achat a régressé. Un des seuls pays où le taux de croissance a diminué."La faute à la coalition suédoise. En plus de cela, c'est un gouvernement qui fait payer sa politique par les plus faibles, par les pensionnés."

"Une technicienne de surface va perdre 80 euros de pension, une puéricultrice va perdre 200 euros de pension. C'est une politique qui est inefficace"
Paul Magnette

Le bourgmestre de Charleroi s'est aussi exprimé sur le cas Francken, récemment caricaturé en nazi. Il précise qu'il faut faire attention avec ce genre de comparaison, mais "à force de provoquer, il est normal que Theo Francken génère ce genre de réactions. Dire qu'on va collaborer avec des pays comme le Soudan, mené par un dictateur, c'est insensé! Fondamentalement, monsieur Francken a une action qui n'a pas de bons résultats. Il mène une politique inefficace cachée dans un discours qui flirte constamment avec le racisme."

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content