interview

Le nucléaire, juste une idéologie? "Miss Energie" répond

©BELGA

La ministre de l'Energie, Marie-Christine Marghem, explique pourquoi les réacteurs de Doel 1 et 2 doivent être prolongés. Au micro de Martin Buxant (L'Echo), sur Bel RTL, elle revient sur la sécurité du nucléaire en Belgique.

Marie-Christine Marghem, ministre de l'Energie, (qui aimerait se faire appeler "Miss Energie"...) va défendre la prolongation de Doel 1 et 2 au parlement fédéral. "Il fallait absolument les prolonger selon parce que la sécurité d'approvisionnement en Belgique est en difficulté" explique-t-elle dans l'émission "L'Invité", sur Bel RTL.

Et "pour garder un prix abordable de l'électricité en Belgique l'hiver prochain, c'est nécessaire". Il n'y aura donc pas de black-out? Elle explique mettre en oeuvre d'autres moyens, pour avoir un "panel de mesure visant la sécurité d'approvisionnement".

 

Quelles alternatives?

Les Ecolo ont proposé d'importer 1.000 mégawatts à partir des Pays-Bas. La ministre reste dubitative... "Sur le plan technique, ce n'est pas réalisable si vite que cela." Elle expliquera les choses à revoir en Commission pour aboutir à un panel de solutions.

Mais faut-il une nouvelle étude d'incidence pour prolonger Doel 1 et 2, comme le demande Ecolo? "Absolument aucune obligation!"

Karine Lalieux dit, dans Le Soir, que Marie-Christine Marghem relance les réacteurs nucléaires pour raisons idéologiques. "Le nucléaire est le 2e moyen de produire le moins de CO2 possible, après les éoliennes, et c'est le Giec qui le dit."

 

Face à GDF Suez, les débats sont-ils faciles? "Je suis en négociations actuellement avec Electrabel." Son message: "l'Etat belge a une infrastructure qui mérite d'être soignée, si vous voulez continuer à vous y investir, vous avez la possibilité de le faire, mais sous certaines conditions. Ca doit être un win-win." "L'Etat belge n'est pas non plus philanthrope vis-à-vis de GDF Suez, insiste-t-elle. "Je suis convaincue que GDF Suez tient à l'expertise belge."  La sécurité et la sûreté nucléaire sont les éléments principaux de tout ce débat, appuie-t-elle encore.

→ Pour écouter toute l'interview:

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés