interview

"Le service minimum, ça ne marchera jamais!"

©Photo News

Selon Thierry Bodson, le secrétaire général de la FGTB wallonne, la mise en place d'un service minimum voulue par le gouvernement wallon est "une attaque au droit de grève".

Ce jeudi, c'est jour de grève dans les services publics wallons et du côté du groupe TEC des actions seront menées jeudi et vendredi par la CGSP dans tous les dépôts, mais aussi au niveau des bureaux et des services techniques.

Le syndicat socialiste s'oppose à la fusion des cinq TEC, au service minimum et aux sanctions en cas de grève sauvage, trois mesures annoncées par le gouvernement wallon MR-cdH. "Nous faisons grève parce qu'un service minimum va être instauré et cela sera ingérable. Les bus sont déjà bondés aujourd'hui, imaginez avec un bus sur trois qui roule" explique Thierry Bodson, le patron de la FGTB wallonne, ce mercredi dans la matinale de Bel RTL (voir vidéo ci-dessous).

"Une coalition entre le PS, le PTB et Ecolo"

Selon lui, "le service du TEC est insuffisant pour l'instant", situe encore le syndicaliste qui a toujours du mal à comprendre le choix du cdH de s'allier au MR dans le nouvel exécutif régional. "J'en veux au cdH, car il prend un positionnement électoraliste qui va à l'encontre du bien être des usagers avec ce service minimum", a ainsi indiqué Thierry Bodson.

Le secrétaire général de FGTB wallonne plaide donc pour "une vraie politique de gauche" et voit bien "une coalition entre le PS, le PTB et Ecolo" émergée au prochain rendez-vous électoral en Région wallonne. 

L'interview de Thierry Bodson dans son intégralité

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content