"Les slogans du PTB sont un ramassis de démagogie sans fondement"

©Debby Termonia

L'entrepreneur Pierre Rion s'inquiète de la montée du PTB en Wallonie. Il revient aussi sur la frilosité d'entreprendre au sud du pays.

Pierre Rion, entrepreneur et président des vignerons wallons, se dit inquiet de la montée du PTB. "Les slogans utilisés par ce parti sont sans fondement. C'est un ramassis de démagogie sans fondement", affirme-t-il au micro de Martin Buxant sur Bel RTL. Il ajoute néanmoins que l'arrivée au pouvoir de ce parti d'extrême gauche n'est pas pour demain. "A un moment, les gens vont se rendre compte qu'il n'y a rien derrière le discours."

Si d'ordinaire, l'inverse devait se produire, Pierre Rion entrevoit une "belle vague de désertion".

Pourtant, dit-il la Wallonie a des atouts. A  la tête du conseil wallon du numérique, il souligne les efforts faits par les autorités.  "Une des mesures vise la création d'un fonds numérique. Nous avons reçu 250 dossiers de start-ups, dont une quarantaine est ou va être financée par le fonds." Le ministre Jean-Claude Marcourt présentera en début d'année, le bilan des travaux du conseil.  

Reste que si de plus en plus d'outils sont à disposition des entrepreneurs wallons, l'esprit d'entreprendre reste frileux. "On n'a pas encore assez l'esprit d'entreprendre, mais on avance bien". Certes la Wallonie n'est pas encore une seconde Silicon Valley, mais Pierre Drion affirme y travailler.

Il lie ainsi ses propos avec l'émergence des vignerons wallons, un autre de ses dadas. A la présidence des vignerons wallons,  il affirme que chaque jour de nouveaux vignerons viennent gonfler les rangs.

"En 2015, environ 1 million de bouteilles de vins wallons ont été vendues. Environ, car les affaires économiques citent des chiffres officiels mais qui ne tiennent compte que des vins qui ont demandé une appellation. Selon une enquête auprès de nos membres, nous avons produit en 2016 quelque 700.000 bouteilles." Une réduction attribuée aux gelées tardives, au mildiou et aux orages. "C'est donc moins 30% en quantité mais la qualité est exceptionnelle."

Pour Pierre Rion, d'ici 5 ans la production pourrait tripler. "Le Grand Duché du Luxembourg produit 13 millions de bouteilles pour 500.000 habitants. Nous sommes en Wallonie 3,5 millions d'habitants, on a donc de la place pour 90 millions de bouteilles."

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés