interview

"Nous sommes disponibles pour changer le décret inscription"

©BELGA

Laurette Onkelinx salue l'initiative d'Olivier Maingain de réfléchir ensemble à l'avenir de l'enseignement en Communauté française pour éviter tout détricotage des mesures prises lors de chaque nouvelle législature.

Laurette Onkelinx, chef de groupe PS à la Chambre, l'affirme: oui il faut revoir le décret inscription. "Au départ, ce décret était pour assurer la transparence dans les inscriptions. C'est devenu un décret qui enferme les jeunes dans leur quartier. On ne peut pas l'abroger mais il faut le changer complètement. Nous sommes tout à fait disponibles pour apporter des changements dans ce décret," explique-t-elle au micro de Martin Buxant sur Bel RTL.

C'est un discours rassurant qu'elle apporte à la veille de la rentrée scolaire et en pleine paralysie politique en Communauté française et à Bruxelles. "Nous sommes aux responsabilités à la Communauté française, nous les assumerons très sereinement pour assurer une belle rentrée scolaire."

Toutefois, il est évident qu'il faut agir pour l'amélioration de l'enseignement francophone"L'initiative d'Olivier Maingain nous semblait intéressante. Si tous ensemble, on se mettait autour de la table pour faire le constat de ce mauvais enseignement et produire des solutions sur lesquelles tout le monde est d'accord. Et ce pour que de législature en législature, ce ne soit pas remis en cause."

Interrogée sur la cohabitation actuelle avec le cdH, Laurette Onkelinx affirme que le parti socialiste veut absolument "respecter ses engagements".  "Nous avons d'un côté une union forte entre le MR et le cdH qui dépasse ce qui s'est passé en Wallonie. Ils sont déjà d'accord pour une alliance avec la NV-A au fédéral. Ils sont d'accord sur un corpus idéologique. Et puis il y a la gauche. Ce que veut M. Maingain s'est être au-dessus de la mêlée."


Et le PS vire-t-il du côté du PTB? "Nous ne sommes pas le PTB. Nous avons des conceptions différentes de la liberté, l'entreprise n'est pas l'ennemi, et nous sommes conscients qu'il y a dans la vie de grandes contraintes.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content