Les "alter" acceptent l'invitation de Largo Winch

Un groupe de mouvements altermondialistes réunis sous la bannière "We are the 99%" a réagi aux propos de Largo Winch dans nos colonnes.

Le patron d’un des plus grands groupes diversifiés privés au monde y tançait assez vertement les "alter" qu’il accusait d’être des casseurs sur des barricades. Mais Winch ouvrait la porte à une rencontre avec ces mouvements contestataires "peut-être lors du Forum de Talos", expliquait-il samedi dans L’Echo.

"Nous ne sommes pas des casseurs. Nos économistes valent bien les fiscalistes de Mr Winch."

La plateforme "We are the 99%" saisit la balle au bond. "Nous acceptons "la pseudo-invitation" de Monsieur Winch, même si elle est visiblement formulée du bout des lèvres. Nous le rencontrerons volontiers, affirme Domenico Guttierez, représentant de la plateforme au Mexique. Nous ne sommes pas que des casseurs sur des barricades. Depuis le temps qu’il existe, le mouvement altermondialiste a attiré des conseillers et des experts économiques qui valent au moins ses fiscalistes."

Le Forum de Talos doit se tenir à partir de la fin de cette semaine sur la presqu’île du Yucatan à quelques encablures des ruines de Chichen Itza. Il doit accueillir les grands noms du monde économique et de l’entreprise.

La plateforme "We are the 99%" est née et s’est structurée dans la foulée de "Occupy Wall Street" en 2011. Ce groupe critique particulièrement la mondialisation et l’opacité des finances mondiales.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés