Diamonds are forever

©BELGA

En visitant l'exposition Diamond Mine Experience au Musée de la nature d'Ottawa, Laura et moi avons eu en main pour 3,3 millions de dollars de diamants.

Il y a eu les diamants de Marilyn, dans "Les hommes préfèrent les blondes" (1953).

Il y a eu les diamants de James Bond, dans "Diamonds are forever" (1971).

Il y a eu les diamants de Rihanna, dans "Diamonds" (2012).

Il y a les diamants canadiens de la Reine Mathilde, Laura et moi. (mars 2018).

Bon. D'accord. Un peu moins sexy... Il n'empêche que Laura Cerrada Crespo, ma collègue de la Dernière Heure, et moi, on est un peu fières. Elle a tenu un diamant de 3 millions de dollars US dans sa main. Le "Namibia Crown". Ok, dans sa boîte, mais dans la main quand-même. 3 millions de dollars contre son oreille, ça en jette.

Vous ne nous croyez pas, voilà la preuve:

©BELGA

Quant à moi, j'ai tenu du bout de mes petits doigts pour 380.000 dollars de ces magnifiques petits cailloux.

©BELGA

Voilà voilà. 

Et la Reine Mathilde dans tout ça? Et bien, la Reine Mathilde et le Roi Philippe, eux, rien. Ils n'ont pu que regarder. Alors voilà, Laura et moi, on est contentes. Un truc de filles qui se la pètent direz-vous. Mais quand même, on aurait vu vous y voir, ces diamants hors de prix dans les mains.

Alors, oui, on s'est demandé, sont-ils vrais? A voir la vitesse avec laquelle les responsables de l'expo se sont rués lorsqu'une des petites pierres a roulé, faisant mine de s'écraser par terre, on peut supposer que oui...

©BELGA

Bon, on se fait un peu mousser, c'est vrai. Ca manque de contenu. Comment s'est-on retrouvées à tenir dans nos mains des trésors pareils?

Tout simplement parce que mardi après-midi, le Roi Philippe et la Reine Mathilde, ainsi que les chefs d'entreprises intéressés, ont été invités à visiter l'exposition Diamond Mine Experience au Musée canadien de la Nature, à Ottawa. Il faut savoir que 60% de la production canadienne de diamants -  tirée des mines des territoires du nord (Rio Tinto et Diavik Mine) - sont envoyés à Anvers pour être vendus.

Et en matière d'extraction de diamants, les Canadiens ne sont pas des nains, ils sont les troisièmes producteurs mondiaux derrière la Russie (n°1) et le Botswana, avec 7 millions de carats de diamants produits en 2017.

Contenu sponsorisé

Partner content