5 actions préférées de Roland Van der Elst

Roland Van der Elst, spécialiste en actions, nous explique quels sot les sociétés qu'il suit particulièrement n Bourse.

AB InBev

L’an dernier, AB InBev se trouvait en tête de notre liste. Les choses n’ont pas changé cette année, même si le cours de l’action a perdu un tiers de sa valeur! Et pour 2019, elle reste la préférée des analystes. Cela signifie que "tout le monde" continue à croire dans la qualité de ce groupe brassicole mondial, champion en matière de réduction des coûts et d’intégration des acquisitions. Le côté négatif se situe au niveau du climat boursier global et de l’endettement élevé du groupe en dollars. Cette dette doit être réduite sans tarder, car il ne faut pas s’attendre à une embellie boursière dans les mois à venir.

Melexis

Cette année, Melexis a été sacrée championne toutes catégories par les 15 équipes de professionnels consultées la semaine dernière: 9 ont repris l’action dans leur top 5, ce qui signifie qu’elles l’ont déjà en portefeuille! Nous ne pouvons plus faire l’impasse de cette valeur de qualité dans un secteur qui affiche un bel avenir et qui a perdu la moitié de sa valeur en 12 mois! Par conséquent, tous ceux qui pouvaient encore prendre leur bénéfice l’ont pris, et il faudra donc attendre une amélioration du secteur automobile, ce qui n’est pas pour demain. Mais la qualité doit primer sur le long terme!

Immobel

Immobel , notre action préférée dans le secteur immobilier. Le promoteur a récemment fait montre d’un nouveau souffle et d’une nouvelle dynamique, ce qui permet d’espérer une hausse des bénéfices – au gré des livraisons et des ventes de bâtiments – ce qui devrait avoir un impact positif sur les dividendes. L’estimation d’un bénéfice autour des 7 euros par action pour 2018 – et peut-être un peu plus l’an prochain – devrait se traduire par un dividende net d’au moins 3%. La valeur intrinsèque est supérieure à 60 euros par action. Le potentiel de hausse du cours est plus important qu’avec les SIR où l’on se concentre surtout sur la différence entre les rendements locatifs et les frais de financement.

Tessenderlo

Tessenderlo remplace Picanol dans notre classement. Picanol a beaucoup souffert du climat boursier général et il est encore possible de prendre ses bénéfices vu l’augmentation spectaculaire du cours l’an dernier. Tessenderlo est un choix plus prudent vu que son patron Luc Tack continue à acheter des actions, même s’il a bien entendu intérêt à les obtenir au meilleur prix s’il souhaite le contrôle total via Picanol. La reprise de la centrale au gaz T-Power fut un coup de maître. En tant que valeur cyclique, Tessenderlo n’est pas bon marché aujourd’hui, mais le cours est protégé contre une baisse éventuelle, car plus elle est bon marché, plus les chances de fusion avec Picanol augmentent.

GBL

GBL est notre holding préféré à cause de son importante décote, à savoir 26%, combinée à un dividende qui augmente chaque année, soit 2,7% net à l’heure actuelle. La baisse des Bourses est une opportunité pour GBL d’acquérir de nouvelles positions ou de renforcer ses positions existantes, comme par exemple Umicore. GBL dispose de lignes de crédits non utilisées, ce qui lui permet de disposer des munitions nécessaires en cas d’opportunité sur les marchés en baisse. La qualité du management permet d’espérer que le groupe continuera à se montrer prudent.

Lire également

Publicité
Publicité