Les 5 actions préférées de Raphael Ursi

©Dieter Telemans

Raphael Ursi est directeur général chez Invest4growth.

Melexis

Cela fait un an et demi que le secteur de l’automobile voit ses ventes chuter, suite, notamment, à la guerre commerciale qui oppose les États-Unis à la Chine, au renforcement des normes d’émissions, et au comportement attentiste des consommateurs. Pour la première fois en dix ans, Melexis enregistre une baisse de son chiffre d’affaires. Personne ne sait aujourd’hui à quel moment les ventes reprendront, mais Melexis est très solide au plan financier et continue à investir dans la recherche. À terme, Melexis pourra profiter de l’usage de plus en plus intensif de l’électronique dans les voitures et des nouveaux débouchés potentiels dans les équipements médicaux.

Inditex

©Bloomberg

Inditex a créé un modèle opérationnel unique, avec des collections à rotation rapide et accessibles au plus grand nombre. Après l’expansion internationale impressionnante de son réseau de magasins, dont la marque Zara, Inditex a beaucoup misé sur la vente en ligne. Le groupe n’a pas agrandi son réseau de boutiques au cours de l’an dernier, et a décidé de miser sur les plus grands espaces de vente et les lieux "premium". Par ailleurs, les ventes en ligne ont à nouveau connu une forte croissance et représentent aujourd’hui plus de 12% du chiffre d’affaires du groupe. Grâce à une stricte maîtrise des coûts et un modèle opérationnel solide, l’entreprise demeure très rentable et affiche de belles perspectives de croissance.

Accenture

Cela fait plusieurs années que le spécialiste en conseil et en services IT affiche une croissance régulière et attrayante. Accenture profite de tendances larges, comme la digitalisation de l’économie, la sécurisation, l’intelligence artificielle, etc. Toutes les entreprises ont besoin d’aide pour adapter leur organisation à cette transformation digitale. Le caractère structurel, mondial, et plurisectoriel de la croissance joue à l’avantage d’Accenture. Pour 2020, le groupe s’attend à une nouvelle croissance de son chiffre d’affaires, des marges et des bénéfices. L’action n’est pas bon marché, mais vu le niveau élevé de croissance structurelle et de rentabilité de l’entreprise, son prix est entièrement justifié.

Roche

Au cours des six premiers mois de l’année, Roche , le leader du marché en oncologie, a affiché d’excellents résultats, avec un chiffre d’affaires en hausse de 9% et une augmentation du bénéfice par action de 13%. Ces bons résultats s’expliquent par la hausse des ventes d’Ocrevus (sclérose en plaques), d’Hemlibra (anémie) et de médicaments contre le cancer comme Tecentriq, Perjeta et Avastin. La croissance s’est accélérée au cours des deux dernières années grâce au lancement de nouveaux médicaments. Pour l’avenir, le pipeline s’annonce prometteur, tandis que la valorisation est attrayante, avec un ratio cours/bénéfice de 17.

Intuit

Spécialisée dans les logiciels de comptabilité et de fiscalité pour PME et indépendants, l’entreprise affiche une belle progression depuis plusieurs années. En 2019, le chiffre d’affaires est à nouveau en hausse (+13%) pour atteindre près de 7 milliards de dollars sur lesquels l’entreprise dégage une marge bénéficiaire de 53%. Intuit investit notamment dans l’intelligence artificielle pour améliorer l’efficacité de son éventail de produits et des services à la clientèle. Cette stratégie renforce la satisfaction des clients, ce qui devrait encore accélérer la hausse du chiffre d’affaires et améliorer les marges. Intuit a été distinguée par Barron’s en tant que 4e entreprise la plus durable des États-Unis.

Lire également

Publicité
Publicité