Le top 5 des actions immo

©KBC/DonvilErwin

Voici les cinq actions immobilières préférées de Steven Lermytte, spécialiste en actions immobilières chez KBC AM. On y trouve une belge: Retail Estates.

ADO Properties

Cet acteur de taille modeste est exclusivement actif sur le marché résidentiel à Berlin, le marché locatif qui connaît la plus forte croissance en Allemagne. Le renforcement de la législation s’est traduit par une baisse des loyers et du nombre de nouvelles constructions. La forte demande de logements à Berlin provoque une pénurie qui devrait faire remonter les prix. Dans certains appartements, le loyer se situe 20% en dessous des prix du marché, alors que la qualité est supérieure à la moyenne. Le marché recèle donc encore du potentiel. Dans le mouvement de consolidation des acteurs allemands de l’immobilier, l’entreprise devrait à terme constituer une cible de choix pour un repreneur.

TLG Immobiliën

Pour cette entreprise immobilière allemande, la croissance du segment locatif à Berlin et de l’immobilier commercial et de bureaux dans l’est du pays est importante. L’entreprise a réussi à finaliser de belles acquisitions et à augmenter le taux d’occupation après rénovation. La concurrence n’est pas très forte. La demande croissante pour des bureaux dans le secteur des télécoms et des services publics à Berlin pousse les loyers à la hausse et, combinée à une baisse des coûts financiers, constitue un facteur important de rentabilité. Pour l’an prochain, on s’attend à un rendement du dividende de 4,6%.

Retail Estates

Retail Estates loue des magasins situés le long des grands routes, à la périphérie des villes, principalement dans le triangle d’or formé par les villes d’Anvers, de Gand et de Bruxelles. L’entreprise se développe de manière sélective en Wallonie. Retail Estates a récemment acheté un portefeuille important, en voie d’intégration. En cette période de développement du commerce en ligne, le taux d’occupation se maintient à un bon niveau. La demande ne vient pas uniquement de "discounters" aux marges faibles, mais aussi de grandes marques pouvant se permettre de payer des loyers plus élevés. Dans ce segment, les magasins situés le long des grands routes représentent une solution alternative moins chère, et plus accessible pour les clients.

Unite Group

Cette entreprise britannique loue des kots pour étudiants au Royaume- Uni. La majeure partie du portefeuille est située à Londres, et dans une moindre mesure dans les autres villes universitaires du pays. L’importante communauté estudiantine internationale est généralement prête à payer des loyers élevés. Dans le reste du Royaume-Uni, l’entreprise développe de nouveaux projets, ce qui lui permet d’élargir son portefeuille année après année. Grâce à son excellente notoriété, Unite Group se développe plus rapidement que le marché. Malgré la hausse des loyers, une grande partie des chambres d’étudiants ont déjà trouvé preneur pour la prochaine année académique.

Klépierre

Cette entreprise française (concurrente du géant Unibail-Rodamco) est active dans la location de grands centres commerciaux dans toute l’Europe (de la Scandinavie au sud du continent européen). La qualité du portefeuille de Klépierre est inférieure à celle d’Unibail-Rodamco, mais l’action se négocie à un prix nettement moins élevé. Par ailleurs, l’entreprise bénéficie d’importantes synergies suite à la reprise de la firme néerlandaise Corio. Nous pensons que Klépierre vendra sous peu un certain nombre de bâtiments non stratégiques. Pour l’an prochain, nous prévoyons un dividende de 4,6%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content