Les 5 actions préférées d'Erik Joly (ABN AMRO)

©rv

Fresenius, AB InBev ou encore Disney sont épinglées par le Chief Economist ABN AMRO Private Banking.

Fresenius Medical Care

L’entreprise allemande Fresenius Medical Care est le leader mondial dans le domaine des produits et services de dialyse destinés aux patients souffrant de maladie rénale chronique. L’entreprise ambitionne de renforcer sa position de leader, à la fois par sa croissance organique et par des reprises de petites ou moyennes entreprises. Le modèle opérationnel du groupe est non cyclique et le nombre de patients souffrant de cette pathologie augmente chaque année de 5 à 6%. Dans sa conquête de nouveaux marchés, Fresenius croit fermement aux Partenariats Public-Privé (PPP).

Berkshire Hathaway

Berkshire Hathaway est le véhicule d’investissement du maître ès investissements, Warren Buffett. Ce holding investit dans une série d’entreprises et de secteurs. Le groupe détient notamment des participations dans Geico (assurance), General Re (réassurance), Burlington Northern Santa Fe (chemins de fer) ou encore Kraft Heinz. Au cours de la période 1965-2015, la valeur comptable par action a augmenté de 19,2% par an. Au cours des cinquante dernières années, la valeur de l’action n’a reculé qu’à deux reprises (en 2001 et 2008). Le cours de 170 dollars, à 1,6 fois la valeur comptable, est dès lors acceptable.

AB InBev

Les chiffres les plus récents du groupe brassicole ont été modérément accueillis par le marché. Le récent recul du cours – à 20% en dessous du niveau record des douze derniers mois – représente une excellente opportunité d’achat. Avec une production annuelle de 400 millions d’hectolitres et un portefeuille de plus de 300 marques, AB InBev est le principal groupe brassicole au monde. Il emploie plus de 150.000 personnes et est présent sur tous les continents. Ces dernières années, l’entreprise a racheté un grand nombre de concurrents. Nous nous attendons à ce que sa dernière acquisition, SAB Miller, soit intégrée avec succès et contribue à la rentabilité du groupe.

Walt Disney

Avec une estimation du ratio cours/bénéfices de 15,5, l’action Walt Disney peut difficilement être considérée comme chère. L’entreprise n’est pas seulement active sous la marque Disney, avec ses parcs à thème, films et produits de consommation, mais détient aussi plusieurs importants réseaux de médias, dont ESPN et ABC. Depuis quelques années, la performance du segment des parcs de loisirs s’est progressivement améliorée. L’ouverture de Disney Shanghai devrait constituer un momentum supplémentaire. Nous nous attendons à une croissance moyenne du chiffre d’affaires de plus de 5% par an d’ici 2020.

BMW

Les résultats du constructeur automobile allemand augmentent plus vite que le marché. L’entreprise ambitionne d’obtenir une marge Ebit entre 8 et 10% d’ici 2020. Ces dix dernières années, ce chiffre flirtait déjà avec les 7,2%. Grâce à sa présence mondiale, BMW est moins dépendant d’un marché spécifique. Le distributeur de voitures de luxe dispose de 24 sites de production dans 13 pays, et d’un réseau de concessionnaires couvrant 140 pays. Avec un ratio cours/bénéfice estimé de 8 et un ratio cours/valeur comptable de 1,12, nous trouvons cette valeur cyclique attrayante.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content