Les 5 actions préférées de Corné van Zeijl

©Erik van der Burgt / Hollands...

Le gestionnaire de fonds chez Actiam nous dévoile les cinq actions qu'il recommande. Au menu: Air France, Philips, Sligro, ING et Wereldhave.

Air France

Air France est l’action la plus risquée de notre sélection. Selon l’adage, vous ne devez détenir ce type d’action qu’une fois tous les 4 ans. 2016 pourrait être cette année. Le secteur abandonne lentement sa propension à essayer de faire des miracles en matière de prix. Cela permet au groupe d’engranger plus de bénéfices grâce à la baisse du prix du pétrole. La stratégie visant à imposer Transavia en tant que compagnie low cost semble en voie de réussir. Il faut enfin tenir compte du nouveau CEO, qui a fait de la réduction des coûts son cheval de bataille. Il convient malgré tout de rester attentif, la décision d’Air France de ne pas se lancer dans une guerre des prix ainsi que les niveaux des prix du brut étant les facteurs qui sous-tendent cette opinion.

Philips

2016 devrait être pour Philips l’année de la scission très attendue de Philips Lighting, la division éclairage. Par ailleurs, le groupe semble avoir enfin remis sur les rails sa filiale spécialisée en soins de santé. La valorisation est intéressante, car nettement inférieure à celle de ses concurrents. D’autant que l’action sera bientôt considérée comme une action "soins de santé". Les entreprises de ce secteur se négocient en moyenne à 13 fois le résultat opérationnel, alors que l’ensemble du groupe Philips se situe aujourd’hui à 8,5. Tout signe de reprise de l’économie mondiale serait dès lors bienvenu, en particulier sur les marchés émergents, où Philips réalise 35% de son chiffre d’affaires.

Sligro

Sligro est un grossiste en produits alimentaires au palmarès impressionnant. La majorité des actions est détenue par la famille Slippens. L’action n’est pas bon marché et cette situation va perdurer. Ces derniers temps, les perspectives de développement n’étaient pas au rendez-vous, mais avec la récente reprise du grossiste Java en Belgique, la croissance est à nouveau bien présente, même si elle exigera des investissements. La vente ou la fusion des supermarchés peu rentables EM-TE pourrait entraîner une remontée du cours. Cette action est typiquement un titre qui devrait bénéficier de la croissance continue des bénéfices, plutôt que d’une hausse de sa valeur.

ING

Comme c’est le cas pour de nombreuses banques, le cours d’ING est sous pression depuis quelque temps. D’une part, les banques ont du mal à engranger des marges d’intérêts avec les taux à leur bas niveau actuel, et d’autre part, les autorités de contrôle exigent que les banques détiennent de plus en plus de capitaux. Les analystes anticipent une baisse des résultats au niveau bancaire, mais ING est l’une des rares banques à disposer d’un potentiel de croissance, grâce à sa stratégie internet. Les attentes en termes de bénéfices ont à peine baissé, contrairement au reste du secteur. C’est pourquoi nous nous attendons à ce que cet écart soit comblé.

Wereldhave

La performance – dividende compris – de la société immobilière est presque comparable à celle des autres actions de l’AEX (NDLR: indice de référence de la Bourse d’Amsterdam), malgré de fortes turbulences aux Pays-Bas. On songe notamment à la faillite de quelques grandes chaînes de distribution comme V & D. Ces événements ont eu un impact négatif sur les revenus locatifs et, surtout, sur le moral des investisseurs. Si les nuages se dissipent, le cours pourrait monter. Les sociétés immobilières sont actuellement relativement intéressantes en tant que solution alternative aux rendements extrêmement faibles des obligations. Le rendement du dividende de Wereldhave se monte à 6,9%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content