Les 5 actions préférées de Gert De Mesure

©Dries Luyten

Analyste indépendant, Gert De Mesure travaille à temps partiel pour la VFB.

Engie

À l’instar des autres sociétés européennes de services aux collectivités, Engie se situe en période de transition vers des activités sans carburants fossiles. Le groupe s’investit pleinement dans les réseaux de distribution (et le stockage de gaz naturel) et les énergies alternatives. Au cours du premier semestre, ces activités représentaient 56% de l’Ebitda et ce chiffre devrait encore augmenter. Par conséquent, Engie devrait de plus en plus être considérée comme une entreprise d’infrastructure, ce qui devrait à terme booster sa valorisation. L’action se négocie aujourd’hui à un prix légèrement inférieur à sa valeur comptable.

Hoivatilat

Ce petit groupe immobilier finlandais est spécialisé dans le développement, la construction et la mise en location de bâtiments scolaires, de jardins d’enfants et d’immobilier de soins pour les autorités publiques locales. Ces bâtiments sont loués à long terme (baux de 15 ans et plus). Le groupe dispose donc de deux sources de revenus, d’une part de ses activités de promotion immobilière, et d’autre part de la location de ses biens. Il engrange chaque année des rendements sur fonds propres de plus de 20% et grâce à son pipeline de projets actuels, ses perspectives sont très favorables.

 

Sociétés des Bains de Mer Monaco

Ce groupe contrôle les principaux hôtels et boutiques de luxe de la Principauté, qui est également son actionnaire majoritaire. Ces dernières années, il a investi 660 millions d’euros (valeur boursière actuelle: 1,3 milliard d’euros) dans la rénovation de l’Hôtel de Paris (270 millions d’euros) et dans un prestigieux projet mixte de magasins de luxe, de bureaux et de résidences (390 millions d’euros).

La livraison des deux projets plus tôt cette année devrait grandement améliorer les résultats du groupe.

Ontex

En 2018, Ontex a dû faire face à plusieurs défis (problèmes lors d’une acquisition au Brésil, augmentation des prix des matières premières, impact négatif des cours de change, etc.). La situation s’améliore peu à peu, d’une part suite à des mesures prises par le groupe, et d’autre part grâce à la baisse progressive des prix des matières premières. En 2020, l’entreprise – et donc aussi son cours de Bourse – devrait cueillir les fruits de cette évolution.

FNG

FNG est sans nul doute l’action la plus controversée de notre Top 5. De nombreux investisseurs se posent des questions sur son évolution, mais on ne peut nier que les reprises de Brantano et de Miss Etam furent deux grandes réussites. Des discussions menées avec le management nous ont permis de mieux comprendre certains tenants et aboutissants, et d’être moins sceptiques que le marché.

Lire également

Publicité
Publicité