Les 5 actions préférées de José Berros

©rv

José Berros est gérant Small & Mid Cap pour la Financière de l'Echiquier.

Worldline

Positionnée sur un marché structurellement en croissance (+ 4% par an), la filiale d’Atos dispose d’un business model visible et fortement générateur de trésorerie, lui permettant de financer la croissance externe. L’objectif du management est en effet de changer la taille de Worldline grâce aux acquisitions, à l’image du rachat du suisse Six Payments en mai 2018. Cette opération, financée en titres, permet à Worldline de renforcer sa position de leader des services de paiement électronique en Europe tout en conservant sa trésorerie pour de futures acquisitions.

Sartorius Stedim Biotech

Spécialisée dans les équipements de fabrication à destination des laboratoires pharmaceutiques et des sociétés de biotechnologies, la société franco-allemande dispose de très fortes parts de marché au niveau mondial aux côtés des américains Pall et Milipore. Sartorius , qui bénéficie du méga-trend de croissance des médicaments biotechs et des bio-similaires, a pour ambition d’atteindre 2,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2025 (1,1 milliard en 2017). Nous avons une grande confiance dans le management, dont l’exécution est remarquable depuis son arrivée en 2003.

Interxion

Interxion est l’un des leaders européens du marché des data centers avec près de 40 centres dans 11 pays et des positions stratégiques fortes à Amsterdam, Francfort et Marseille. Bénéficiant de la croissance structurelle du besoin en espace de stockage et d’un business model fortement générateur de cash, le groupe est capable de délivrer une croissance de son chiffre d’affaires de 15% par an associée à une amélioration de sa marge ebitda (45% en 2017). Il est surtout l’un des derniers actifs paneuropéens indépendants dans un secteur en consolidation rapide, lui conférant une valeur stratégique clé pour de grands acteurs américains.

Cellnex

Implanté en Espagne, en Italie et en France, l’opérateur espagnol d’infrastructures télécoms s’impose progressivement comme le consolidateur du marché européen des tours télécoms, à l’image d’American Tower et Crown Castle aux Etats-Unis. Les tours télécoms en Europe sont encore détenues à hauteur de 90% par des opérateurs engagés dans une stratégie de cession de ces actifs. Déjà leader européen avec 20.000 tours, il est le mieux positionné pour s’en porter acquéreur. Le changement de taille de la société devrait s’accompagner d’une forte amélioration de la profitabilité. Un projet ambitieux qui a reçu le soutien d’un nouvel actionnaire, la famille Benetton.

Basic Fit

Avec 521 clubs en Europe (dont 328 au Benelux) et 1,52 million de membres actifs, le leader européen des salles de sport low cost bénéficie d’une opportunité de marché très forte: le segment du low cost est encore naissant en Europe. Basic Fit se positionne comme le principal acteur d’envergure, avec une structure de coûts très efficiente et une stratégie de maillage du territoire qui limite le risque concurrentiel. La maturation de son parc de clubs et le développement en France devraient permettre à la société de doubler son Ebitda d’ici 2020.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content